Politique
Le site "notreidéedelafrance" a été lancé mardi afin de promouvoir le bilan politique du président, en attendant sa probable candidature pour 2017. 
Politique
A moins d'un an de l'élection présidentielle, un nombre inédit de départs a été enregistré depuis cet été au palais présidentiel et dans les cabinets minitériels.
Politique
Le Front national s'est dit prêt à donner un petit coup de pouce à Jean-Luc Mélenchon qui doit encore trouver 300 signatures d'élus locaux pour se présenter à l'élection présidentielle.
Politique
Selon "Europe 1", Manuel Valls a son ancien ministre de l'Economie dans le collimateur. Afin de l'empêcher de se présenter en 2017, il s'affaire dans l'ombre à torpiller sa probable candidature.
Politique
Anticipant la démission d'Emmanuel Macron, l'ex-Première dame a eu des propos en privé qui vont sans nul doute fâcher le président.
Politique
Alors que Michèle Alliot-Marie est la dernière (d'une longue liste) à vouloir se présenter dans la course à l'Elysée, on fait le point sur ces (rares) politiques qui ne veulent pas se présenter.
Politique
Au lendemain de l'annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, le journaliste a posté des messages embarrassants pour l'ancien chef de l'Etat.
Vidéos A la une
Nous avons demandé à des fans du candidat républicain leurs motivations pour voter pour lui.
Vidéos Argent/Bourse
Les Français jugent sévèrement le bilan d'Emmanuel Macron à son poste, selon un sondage exclusif d'Elabe pour BFMTV. Pour 43% des sondés, l'action du ministre de l'Économie s'est révélée "négative". Ainsi, seuls 36% des Français disent souhaiter une candidature de l'actuel locataire de Bercy à la présidentielle de 2017. Pour autant, "Emmanuel Macron bénéficie d'une certaine bienveillance, compte tenu de sa relative nouveauté dans le paysage politique", selon Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d'Elabe. - 18h l'heure H, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par Pauline Tattevin et Matthieu Jolivet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Les Français jugent sévèrement le bilan d'Emmanuel Macron à son poste, selon un sondage exclusif d'Elabe pour BFMTV. Pour 43% des sondés, l'action du ministre de l'Economie s'est révélée "négative". Ainsi, seuls 36% des Français disent souhaiter une candidature de l'actuel locataire de Bercy à la présidentielle de 2017. Pour autant, "Emmanuel Macron bénéficie d'une certaine bienveillance compte tenu de sa relative nouveauté dans le paysage politique", selon Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d'Elabe. - 18h l'heure H, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par Pauline Tattevin et Matthieu Jolivet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Guillaume Dard, président Montpensier Finance, société de gestion et conseils en investissement. Jacques Delpla, chercheur associé à l'Ecole d'Economie de Toulouse. Et Jean-Charles Simon, économiste. - Les Experts, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Pour son premier grand meeting à Paris, Emmanuel Macron a franchi une étape supplémentaire sur la voie de l'affranchissement politique. Pourtant, devant plus de 3 000 partisans survoltés, le ministre de l'Économie n'a ni annoncé sa candidature à la présidentielle, ni dévoilé des propositions concrètes. Si beaucoup s'interrogent donc sur l'intérêt de ce meeting, Laurent Neumann estime qu'Emmanuel Macron n'a pas voulu sortir de l'ambiguïté. Son but n'était pas de s'adresser à la France, ni de se fixer des perspectives. Le ministre de l'Économie voulait dire essentiellement à ses supporters et à ses futurs donateurs qu'il sera candidat. - Bourdin Direct, du mercredi 13 juillet 2016, sur RMC.
Politique
Alors que le ministre de l'Economie tenait mardi soir le premier meeting de son mouvement politique, le Premier ministre a lâché une petite phrase incisive. En privé, le président fulmine. 
Vidéos Argent/Bourse
Près de 2.000 personnes sont attendues à la Mutualité, à Paris, pour le premier meeting d'Emmanuel Macron depuis la création de son mouvement "En Marche !". S'il ne devrait pas parler d'une éventuelle candidature à la présidentielle, cette rencontre a des airs de campagne. Le ministre présentera dix propositions fortes en octobre, leur accueil pourrait bouleverser son calendrier.
Vidéos Argent/Bourse
Richard Ferrand, député PS du Finistère et fidèle soutien d'Emmanuel Macron, était l'invité de 12h l'Heure H, du mardi 12 juillet 2016. - 12h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Pauline Tattevin, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le cercle de l'industrie, qui rassemble les présidents de grandes entreprises publiques ou privées, a commencé à faire le tour des candidats déclarés. "Réussir la révolution industrielle" c'est l'intitulé des propositions qu'ils leur font.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Eric Chaney, chef économiste d'Axa. Agnès Michel, responsable des questions économiques d'EELV. Et Bruno VanRyb, président de BeBrave. - Les Experts, du vendredi 8 juillet 2016, présenté par Emmanuel Lechypre, sur BFM Business.
Vidéos A la une
La candidate démocrate a été interrogée samedi dernier par le FBI. On lui reproche d'avoir utilisé sa boite mail personnelle pour des messages professionnels lorsqu'elle était secrétaire d'Etat. Son rival s'en frotte les mains et accuse son mari Bill Clinton d'entrave à la justice.
Vidéos A la une
Officiellement, François Hollande ne se prononcera sur son éventuelle candidature à la présidence qu'à la fin de l'année, mais déjà de premiers signes sont palpables. Dans une interview accordée aux Echos, il annonce une croissance d'1.6%, promet des baisses d'impôt et voit même Paris en nouvelle "City".
Vidéos A la une
La Cour constitutionnelle a invalidé les résultats de la présidentielle pour irrégularités. Alexander van der Bellen, premier président écologiste, avait battu le candidat Norbert Hofer. Pour les Autrichiens, il y a de nouveau un vrai danger que l'extrême-droite accède à la tête du pays. Une nouvelle élection devrait se tenir en octobre. Mais en Autriche, c'est le chancelier qui concentre l'essentiel du pouvoir et non le président.
Politique
Retiré de la vie politique depuis 2014, celui qui est aussi le fondateur du MPF a refait parler de lui dernièrement avec un livre, un anneau et une éventuelle candidature à la présidentielle.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Marie Ekeland, vice-présidente de France digitale et co-fondatrice de Daphni, interviewée par Sébastien Couasnon. - Tech & Co, du jeudi 23 juin 2016, présenté par Frédéric Simottel, sur BFM Business.
Vidéos A la une
La course à la présidentielle, c'est aussi la guerre aux kilos superflus. Le Parisien rapporte ainsi que Marine Le Pen a perdu 11 kilos. Un soutien de la présidente du Front National explique au journal : "Elle fait attention. Elle a suivi un régime comme la plupart d'entre nous. Nous sommes tous sortis des régionales avec des kilos en trop". S'affiner permettait aux candidats de convaincre encore plus leurs électeurs. Le Parisien reprend les propos d'une diététicienne : "Une personne svelte et sportive est mieux perçue par l'opinion. Celui qui est trop gros a, à tort, l'image de quelqu'un qui se laisse aller, de moins performant". Le quotidien revient aussi sur le cas de François Hollande. Alors candidat à la présidentielle de 2012, l'actuel chef de l'État avait adopté le régime Dukan. Aujourd'hui il prend conseil auprès du médecin Michel Cymes pour garder la ligne. Jean-Luc Mélenchon avait également suivi le régime Dukan pour la campagne de 2012. Nicolas Sarkozy fait lui aussi très attention à sa ligne. Un de ses proches révèle au Parisien que l'ancien président "s'interdit l'alcool et les desserts alors qu'il est gourmand, et il fait du sport". Preuve qu'une victoire à la présidentielle, ça se joue aussi sur la balance.
Vidéos A la une
ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission ce lundi matin, Pierre-Yves Bournazel s'est exprimé sur le recours à un référendum pour faire intervenir le peuple alors que le Conseil d'Etat doit décider lundi si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. "Pour gouverner, il faut une stabilité, je suis pour une société apaisée", a expliqué le conseiller régional (LR) d'Île-de-France.
Vidéos A la une
ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission ce lundi matin, Alexis Corbière s'est exprimé sur le recours à un référendum pour faire intervenir le peuple alors que le Conseil d'Etat doit décider lundi si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. "Je suis favorable à tous les outils qui donnent plus de souveraineté au peuple", a estimé le secrétaire national du parti de gauche.
Vidéos A la une
C'est officiel, une primaire déterminera le candidat socialiste pour la présidentielle de 2017. On pourrait croire que c'est une manoeuvre de Jean-Christophe Cambadélis pour avantager François Hollande, mais il n'en est rien. La primaire est l'unique chance du PS d'avoir un candidat au deuxième tour en 2017. Si elle est bien organisée, elle peut mettre de la cohérence au sein du parti. Et bien qu'on ait entendu ces derniers temps que cette primaire était un piège tendu par François Hollande à ses adversaires, rien ne dit que ce n'est pas lui-même qui va tomber dedans. - Bourdin Direct, du lundi 20 juin 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Samedi dernier, le conseil national du Parti socialiste a approuvé l'organisation d'une primaire ouverte en janvier 2017 pour désigner son candidat à la présidentielle. Validée par François Hollande, la proposition de Jean-Christophe Cambadélis, premier secretaire du PS, a même été votée à l'unanimité. Quels sont les enjeux de cette primaire ? Comment peut-on être président de la République et candidat à la primaire ? Cette dernière sera-t-elle taillée pour François Hollande ? A qui profite réellement cette décision du Parti socialiste ? - Bourdin Direct, du lundi 20 juin 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Les propos de Jean-François Copé, candidat à la primaire à droite chez "Les Républicains", qui était de passage dans le Finistère.
Vidéos A la une
Nicolas Sarkozy sera en meeting ce soir. Il parlera notamment d'identité nationale, dont il a fait l'axe majeur de sa bataille contre Alain Juppé, mais ce fut également le thème de sa campagne victorieuse en 2007. Peut-être lui sera-t-il bénéfique pour 2017. Car on le sait tous, Nicolas Sarkozy se portera candidat. Il devrait donc l'annoncer officiellement pour s'engager pleinement dans la campagne. Ce sera également l'occasion de balayer les soupçons sur sa double casquette de candidat et de président des Républicains, mais aussi sur l'utilisation à son profit des moyens du parti. On croirait que Nicolas Sarkozy tente de cacher ce que tout le monde sait déjà, c'est-à-dire qu'il veut passionnément revenir. - Bourdin Direct, du mercredi 8 juin 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Invité sur BFMTV et RMC ce vendredi, Nicolas Hulot n'a pas mis fin au suspense qui entoure sa potentielle candidature à la présidentielle de 2017. L'envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète a expliqué qu'il prendrait "le maximum de temps pour réunir le maximum de bonnes volontés". "Etre candidat, ce n'est pas la seule option", a-t-il assuré, ajoutant qu'il abattrait ses cartes avant la fin de l'année. Par ailleurs, le père de la fondation Ushuaïa s'est épanché sur la cruauté des sphères du pouvoir. "C'est tellement cruel la politique", a-t-il confié, affirmant que beaucoup d'hommes et de femmes de qualité étaient "dissuadés par avance de se présenter parce qu'ils savent que ça va être cruel"

Pages

Publicité