Vidéos à la une
Alors que la convention républicaine vient de lever son rideau, les supporters de Trump font un véritable coup de force pour soutenir leur candidat. Avec parfois des initiatives originales, comme les Bikers for Trump, un groupe de motards particulièrement motivés.
Vidéos à la une
Hillary Clinton a revendiqué ce mardi l'investiture démocrate pour la Maison Blanche. "Grâce à vous, nous avons franchi une étape historique. C'est la première fois dans l'histoire de notre pays qu'une femme est investie par l'un des grands partis", a déclaré l'ancienne Première dame, devant ses partisans fous de joie à Brooklyn, à New York.
Vidéos à la une
Favori de la primaire républicaine aux Etats-Unis, Donald Trump est pourtant décrié par un bon nombre de personnes. A Atlantic City dans le New Jersey, le milliardaire est très mal vu. Le magnat américain, qui souhaitait faire d'Atlantic City le "Las Vegas de la côte Est", a sévèrement échoué. Aujourd'hui, la ville est au bord du dépôt de bilan. Les nombreux chômeurs ont tous une dent contre Donald Trump, et l'accusent d'avoir détruit des vies en ayant vu trop grand.
Vidéos à la une
Nicolas Dupont-Aignan, invité de BFMTV et RMC ce mercredi matin, a considéré que l'élection américaine et la montée de Donald Trump "est le symbole d'un ras-le-bol des peuples, dominés par une oligarchie qui se met toujours plus d'argent dans les poches". "Quand trop longtemps vous imposez à un peuple des inégalités, à un moment des personnalités hautes en couleur et excessives en profitent", a-t-il déclaré. Pourtant, le président de Debout la France a reconnu que "Donald Trump dit des choses qui méritent d'être écoutées", évoquant le protectionnisme et le contrôle des frontières.
Vidéos à la une
Le Super Tuesday est sûrement le jour le plus attendu par les candidats à la primaire à la Maison Blanche. Ce mardi, treize Etats votent pour leurs candidats préférés, et notamment le Texas, où un nombre important de grands électeurs sont en jeu. Pour les démocrates, il y en a 252 en jeu, soit un tiers du total. Une victoire au Texas pourrait alors représenter un tournant dans la campagne de Bernie Sanders et d'Hillary Clinton, qui profitent des dernières heures avant le vote pour séduire le plus d'américains possibles.
Vidéos à la une
Samedi sera la troisième étape des primaires présidentielles américaines: les républicains voteront en Caroline du Sud, où Donald Trump reste hégémonique, et les démocrates dans le Nevada, où Hillary Clinton joue gros. L'enjeu, pour le milliardaire, est d'engranger une victoire symbolique qui le renforcera avant les primaires du "super mardi", le 1er mars, quand 11 Etats voteront, avec le quart des délégués en jeu.
Vidéos à la une
Les meetings de Bernie Sanders ont des airs de concert. Dans le New Hampshire, le candidat démocrate se présente à un auditoire jeune. Ici, 87% des électeurs de moins de 30 ans soutiennent Bernie Sanders, une popularité qui dépasse celle de Barack Obama en 2008. Le sénateur du Vermont, qui dénonce la corruption des élites au fil de ses allocutions et refuse l'aide des grandes sociétés pour financer sa campagne, a su obtenir la confiance des électeurs grâce à son honnêteté et son franc-parler. Le vote du New Hampshire a lieu ce mardi.
Publicité