Vidéos A la une
Violette Lazard, journaliste à l'Obs, a expliqué mardi soir sur BFMTV les raisons de la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012. L'auteur de "Big Magouiles" chez Stock a rappelé que lorsqu'un candidat arrive au deuxième tour de l'élection présidentielle, il a un plafond qu'il n'a pas le droit de dépasser. "Ce plafond est situé à 22,5 millions d'euros. Ce plafond existe pour qu'il y ait une égalité de chance entre les candidats", a-t-elle détaillé. "Les soupçons portent sur un dépassement de ce plafond qui porterait sur 18,5 millions d'euros de fausses factures. A l'automne dernier, les juges ont découvert dans les comptes de l'UMP qu'il y avait 10 millions de factures électorales qu'on soupçonne d'avoir été dissimulées. Il y a donc 22 millions plus 18 millions plus 10 millions. Cela veut dire que la campagne de Nicolas Sarkozy aurait explosé le plafond du double en fait. Nicolas Sarkozy est mis en examen sur ces faits, il a signé ces comptes. En les signant, il les garantie", a-t-elle ajouté.
Politique
Alors que les ambitions politiques de Dominique Strauss-Kahn ont été stoppées par l’affaire du Sofitel,  l’un de ses ancien conseiller révèle qu’il avait tout préparé, jusqu’à son slogan de campagne pour 2012.
Politique
Le patron des Républicains a récemment accordé un entretien au Parisien dans lequel il analyse sont échec face à François Hollande en 2012 et revient sur certaines erreurs qu’il a commises pendant son mandat.
Vidéos A la une
Invité ce mardi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Thomas Piketty est revenu sur son vote en faveur de François Hollande lors de l'élection présidentielle de 2012." Supposons que ce soit le même qu'en 2012, oui, je revoterais pour François Hollande", a déclaré l'économiste. "Nicolas Sarkozy me semble quelqu'un d'un peu instable et dangereux", a-t-il estimé. "Il était quand même prêt avant 2012 à supprimer l'impôt sur la fortune alors qu'il n'y avait pas un euro dans les caisses", a indiqué Thomas Piketty.
Vidéos A la une
L'ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, Franck Louvrier, a été placé en garde à vue jeudi matin. Il est entendu dans le cadre de l'enquête Bygmalion, portant sur un vaste système de fausses factures durant la présidentielle de 2012. Etait-il au courant? Si oui, que savait-il? Voilà les questions que se posent les enquêteurs. Fin janvier, le domicile de l'actuel conseiller régional UMP des Pays de la Loire avait été perquisitionné.
Politique
Dévoilé ce jeudi par Le Parisien, un rapport confidentiel de l’Inspection général de l’administration révèle combien les élections ont coûté à l’Etat il y a deux ans. Selon ce document, notre système électoral serait "coûteux" et d'une "efficacité limitée".
Vidéos A la une
François Hollande est le président le plus impopulaire de la Vème république. En Corrèze, où il avait recueilli plus de 80% des suffrages lors des présidentielles de 2012, le président déçoit. Parmi elles, Saint-Maxent avait voté à 82% pour le candidat.
Vidéos A la une
Décidément, le retour de Nicolas Sarkozy ne se déroule pas dans un climat des plus sereins. Des juges ont été chargés hier d'une nouvelle enquête concernant le Sarkothon, cet appel aux dons lancé après l'invalidation des comptes de la campagne présidentielle de 2012. L'UMP aurait pris en charge les pénalités infligées au candidat Sarkozy pour dépassement du plafond autorisé. Ce qui relèverait de l'abus de confiance. Pour Nicolas Sarkozy et ses soutiens, cela relève de l'acharnement judiciaire...
Vidéos A la une
Nicolas Sarkozy a affirmé hier soir lors d'une réunion publique UMP à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) que les différentes procédures judiciaires le visant, y compris celles sur le financement de sa campagne 2012, avaient "beaucoup renforcé sa détermination" à être candidat à la présidence de l'UMP. Et d'ironiser, sous les rires et applaudissements d'une partie de la salle: "Par moments, je me dis 'la sécurité en France, ça va très bien', parce que si l'on n'a vraiment que moi comme délinquant, vous pouvez laisser vos enfants sortir".
Vidéos A la une
Trois anciens cadres de l'UMP ont été présentés au juge en vue et mis en examen dans l'affaire des fausses factures. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en place un système élaboré lors de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012.
Politique
Selon "Le Monde", François Fillon a accepté l'invitation de Nicolas Sarkozy en vue de l'élection à la présidence de l'UMP.
Politique
Pourtant connue pour être ultra-sarkozyste, Nadine Morano a récemment critiqué certains choix de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle qui a précédé sa défaite face à François Hollande.
Politique
Le soir du 6 mai 2012, François Hollande remportait l’élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy. Une victoire marquée par les rapports tendus qu’entretenaient la mère de ses quatre enfants, Ségolène Royal, et sa compagne d’alors, Valérie Trierweiler, comme le rapporte la journaliste Elise Karlin dans son livre Le président qui voulait vivre ses vies.
Politique
Selon un récent sondage OpinionWay, si le match de 2012 se rejouait aujourd’hui avec les mêmes candidats qu’il y a deux ans, François Hollande serait éliminé dès le premier tour et Nicolas Sarkozy sortirait ensuite victorieux d’un duel avec Marine Le Pen.
Politique
Selon un sondage commandé il y a deux mois et jamais publié par Le Parisien Magazine, la majorité des Français pense que Dominique Strauss-Kahn ferait actuellement mieux que François Hollande s’il avait été élu en 2012.
Vidéos A la une
Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé était l'invité jeudi de BFMTV. Interrogé par Olivier Truchot sur une éventuelle "surfacturation de prestations" lors de la...
Politique
La Commission des comptes de campagne a confirmé ce mercredi que le Front National ne sera pas intégralement remboursé pour ses dépenses de campagne en 2012. Une annonce qui "n’est pas indolore" mais que le parti présidé par Marine Le Pen avait toutefois "prévue".
Politique
La commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques ( CNCCFP) a refusé de rembourser près de 700 000 euros de dépenses à la présidente du Font National, soit 7,66% de ce que Marine Le Pen avait dépensé pour fiancer sa campagne présidentielle en 2012.
Politique
Le Conseil constitutionnel a rejeté les comptes de Nicolas Sarkozy lors de sa campagne présidentielle de 2012.
Politique
Si le premier tour de la présidentielle avait lieu ce dimanche, François Hollande serait en difficulté. Un sondage Ifop-Fiducial-Europe 1 crédite en effet Nicolas Sarkozy de 30% des intentions de vote, l’actuel président serait même talonné par Marine Le Pen.
Politique
Marine Le Pen a tenu un discours qui se voulait rassembleur jeudi soir, en soulignant que le projet de "priorité nationale" de son parti ne se limitait "pas aux blancs".
Politique
Jean-Pierre Raffarin, l’ancien Premier ministre s’en est pris à Nicolas Sarkozy en le taclant sur sa défaite lors de la dernière élection présidentielle. Ce qu’il a dit.
Publicité