Vidéos à la une
"Je n'ai pas rencontré le président Assad", assure le député PS de Haute-Garonne Gérard Bapt, de retour de Syrie. Le but était tout autre: "je suis allée voir sur place la réalité de la situation", explique l'élu. "Visiter les hôpitaux, les camps de réfugiés intérieurs, constater les dégâts...". C'est pourquoi "je ne pense pas être dans le même champ de sanctions possibles des députés", a-t-il déclaré.
Publicité