Vidéos A la une
Pour le lancement de sa campagne, Emmanuel Macron va tenir un premier meeting ce soir, à Paris. D'après Apolline de Malherbe, il s'agit d'un faux départ. Le président du mouvement "En Marche" avait prévu de quitter le gouvernement en juin et de faire son bilan en septembre avant de se lancer en automne. Son problème, c'est qu'il ne choisit jamais le bon moment. Jusque-là, on se demande toujours s'il va se lancer et avec qui il va le faire. Discours après discours, il vante la prise de risque et pourtant, il donne l'image d'un plongeur sur le plongeoir qui hésite au moment de sauter. Quoi qu'il en soit, la potentielle ambiguïté et l'indépendance d'Emmanuel Macron font toute sa force. - Bourdin Direct, du mardi 12 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Le 25 septembre, le premier meeting de Nicolas Sarkozy à Lambersart a été décrypté par Alain Marschall et ses invités: Anna Cabana, grand reporter au Point, Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV et Thierry Arnaud, chef de service politique de BFMTV, dans le 20h Politique, sur BFMTV. C'est dans la banlieue chic de Lille que l'ancien chef de l'État a planté l'estrade pour son premier meeting depuis l'annonce de son retour en politique la semaine dernière. l'ex-président de la République, qui brigue la présidence de l'UMP, est remonté à la tribune devant des militants. Une première depuis sa défaite lors du second tour de la présidentielle de 2012. Pendant son discours, Nicolas Sarkozy a torpillé l'actuel locataire de l'Élysée, qu'il considère "perdu" et "sonné". Il a aussi attaqué frontalement la présidente du Front national Marine Le Pen, en la jugeant responsable du "désastre que subit la France", car elle a donné "un fameux coup de main à son ami François Hollande en 2012.
Publicité