Politique
Devant un parterre de responsables de la police et de la gendarmerie réunis lundi à Paris, le ministre de l’Intérieur a défendu ses méthodes et présenté sa feuille de route pour les années à venir. Une manière de s’imposer comme "le premier flic de France" qui "décide".
Publicité