Vidéos Insolite
Après les fusils brouilleurs d'ondes, les canons lasers, les drones chasseurs de drones, fini la technologie : maintenant ce sont les aigles qui...
Vidéos A la une
Ces lions de mer ne sont pas dupes et savent bien reconnaître un vrai prédateur d'un faux. La ville d'Astoria avait pourtant préparé minutieusement son plan, pour chasser les centaines de mammifères marins qui ont élu domicile sur les côtes de l'Oregon. Les habitants se plaignent des nuisances sonores qu'ils entraînent et de la difficulté pour certains d'accéder à leurs bateaux. Pour remédier au problème, la mairie a donc eu cette idée originale : créer un orque en fibre de verre pour les faire fuir. Mais malgré la foule nombreuse venue le soutenir, le géant motorisé de près de 10 mètres de long n'a pas eu l'effet escompté. Cette première tentative s'est soldée par un échec cuisant. L'orque, dirigé de l'intérieur par un technicien, a été pris dans le sillage d'un cargo qui passait et a chaviré. Une chose est sûre, les lions de mer n'ont pas raté une miette du spectacle.
Vidéos Insolite
Les poissons sont presque deux fois plus grands que leurs chasseurs mais c'est d'autant plus palpitant quand on est un jeune chat insouciant.
Environnement
Une étude menée par des scientifiques sur des fossiles de Spinosaurus trouvés au Maroc a récemment permis de déterminer l'impensable : ce dinosaure mi-canard, mi-alligator était le plus grand prédateur de l'époque.
Vidéos Insolite
Un plongeur est en chasse sous-marine. Il tire un poisson puis va tranquillement le récupérer dans l'eau quand soudain… il se retrouve nez à nez avec un énorme poisson, un mérou géant. Aggressif, le mérou attaque la palme du plongeur. Ce...
Vidéos Insolite
Steve Backshall, présentateur de l’émission Deadly 60 sur BBC, nous montre comment une vipère heurtante, un des plus dangereux serpents au monde, attaque sa proie. Le journaliste a utilisé un ballon de baudruche rempli d’eau pour filmer en slow motion l...
Technologies
Une équipe de chercheurs français a évalué la place de l’homme au sein de la chaîne alimentaire, faisant une bien étrange découverte : à défaut d’être le super-prédateur que d’aucun s’imagine, nous ne serions en réalité pas plus dangereux prédateurs qu’un anchois. Les détails.  
Publicité