Revue du web
Avec Atlantico
Une salve de félicitations est venue saluer l'élection de Donald Trump. Mais elles sont souvent accompagnées de mises en garde.
International
En déplacement au Proche-Orient, le président de la République a été accueilli dimanche en Egypte par une fanfare qui a multiplié les fausses notes durant l’hymne français.
Vidéos Zapping Actu
Tensions entre Gilbert Collard et Maïtena Biraben ; Mélenchon prêt à être candidat pour la présidentielle de 2017 ; Hollande et Bertrand "fraternisent" dans le Nord-Pas-de-Calais... Retrouvez tous ces extraits dans notre zapping Actu du jour.
Vidéos A la une
Partez à la rencontre de taxis du monde entier. Entre anecdotes amusantes et histoires moins drôles, le quotidien des chauffeurs de taxi est...
Vidéos A la une
Le ton monte toujours un peu plus entre la Turquie et la Russie après l'incident frontalier qui a vu un avion russe abattu par la Turquie à la frontière syrienne. Moscou attend des excuses d'Ankara, qui s'y refuse, et a engagé des représailles économiques en bloquant toute importation de produits turcs. Le président turc a en retour jugé " inacceptables " ces critiques et accusé Moscou de " jouer avec le feu " en soutenant le régime de Bachar el-Assad.
Politique
Le Canard enchaîné révèle une petite phrase du président commentant la récente rencontre entre son prédécesseur et Vladimir Poutine.
Vidéos A la une
LE CAIRE - 31 OCTOBRE 2015 - Un avion de la compagnie russe Metrojet s'est écrasé dans le Sinaï, en Egypte. Il devait relier la station balnéaire de Charm-el-cheikh à Saint-Pétersbourg, en Russie. Une destination que les 224 personnes, 217 passagers dont 17 enfants, n'atteindront jamais. Vingt minutes après son décollage, l'Airbus A-321 disparait des écrans radars. Le pilote aurait fait part de problèmes techniques à la tour de contrôle avant de perdre la liaison. Le lieu du crash a été localisé. Les services de secours ont retrouvé la carcasse de l'appareil. Ils y ont découvert un avion "complètement détruit" et des corps éparpillés sur plusieurs kilomètres. Une enquête a été ouverte. Les autorités n'ont donné aucun élément sur les causes de l'accident. Dans un communiqué, l'Etat islamique revendique pourtant avoir descendu l'appareil, en représailles à l'intervention russe en Syrie. Vladimir Poutine a exprimé ses "profondes condoléances" aux proches des victimes.
Politique
La droite française, qui ne tarit pas d'éloges à l'égard du président russe, multiplie les visites à Moscou.
Vidéos A la une
Invité à réagir sur le déplacement de Nicolas Sarkozy en Russie où il a rencontré le président Vladimir Poutine jeudi, le député européen Les Républicains, Alain Lamassoure, a regretté, vendredi sur le plateau de Politique matin, "une initiative individuelle qui divise l'Europe, la France et notre parti politique. Pour un petit avantage diplomatique à Vladimir Poutine". Le chef de file des députés européens français, membres du Parti populaire européen (PPE), explique même que "[si Nicolas Sarkozy] nous avait demandé notre avis, je lui aurais déconseillé de faire ce voyage. J'ai le souvenir en 2008 d'un président de la République, Nicolas Sarkozy, président du Conseil européen, qui a fait l'unité de tous les Français et tous les Européens contre Vladimir Poutine en train d'envahir la Georgie." L'ancien ministre du gouvernement Balladur, délégué aux Affaires européennes, considère que l'initiative de Nicolas Sarkozy, président des Républicains, "n'aide pas [la diplomatie]. Le conflit syrien se négocie entre ceux qui sont aux affaires en ce moment-même à Vienne", note-t-il.
Vidéos A la une
MOSCOU - 29 OCTOBRE 2015 - En visite à Moscou, Nicolas Sarkozy a plaidé jeudi à Moscou pour un rapprochement avec la Russie dans le dossier syrien. Il s'est entretenu jeudi avec le président russe Vladimir Poutine. Avant de s'entretenir en privé, les deux ont échangé quelques mots devant la presse. "Je suis content d'être ici à Moscou, et tu connais ma conviction que le monde a besoin de la Russie", a lancé Nicolas Sarkozy, qui voit Vladimir Poutine pour la troisième fois depuis qu'il a quitté l'Elysée en 2012.
Vidéos A la une
Nicolas Sarkozy en déplacement en Russie, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur BFMTV depuis Moscou. Il s'est défendu de vouloir prendre la place de François Hollande en parlant de sa rencontre avec Vladimir Poutine et a justifié son déplacement dans la capitale russe: "il est de mon devoir et de ma responsabilité de contribuer à défendre les industries françaises et la position française". L'ancien chef de l'État s'en est pris directement à François Hollande tout en gardant le respect dû à la fonction: "Il n'y a qu'un seul président de la République c'est François Hollande, il mène une politique que je combats, je n'en dirais pas un mot de l'étranger." Nicolas Sarkozy a par ailleurs affirmé que "nous avons besoin d'un accord loyal et franc avec la Russie".
Politique
Le président des Républicains doit se rendre ce jeudi en Russie pour s’entretenir avec le président russe. A gauche, on accuse l'ancien président de mener une diplomatie parallèle.
Vidéos A la une
Débat après le documentaire : "Russie, au coeur du goulag moderne" : - Christine Ockrent, journaliste et auteure de : " Les Oligarques " Ed. Robert Laffont - Pierre Grosser, Professeur agrégé à Sciences Po, histoire des relations internationales et les enjeux mondiaux contemporains - Thierry Mariani, Député Les Républicains des Français de l'étranger - Henri Weber, Ancien député européen PS
Vidéos A la une
Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a une fois de plus expliqué qu'il ne croyait pas à une solution politique à la crise syrienne incluant le président Bachar al-Assad, en dépit de la stratégie actuelle de la Russie en Syrie. Après une rencontre avec l'envoyé spécial de l'ONU Staffan de Mistura, Fabius a déclaré que les lignes de communication avec la Russie étaient encore ouverts, bien que les responsables russes ne devraient pas prendre part à la réunion prévue pour la semaine prochaine à Paris, Moscou reste "un joueur très important".
Vidéos A la une
Le réalisateur Sergiu Prodan donne de la voix aux indignés moldaves : le pays est victime d'un embargo russe depuis plusieurs années. Certains...
Vidéos A la une
Le Bureau néerlandais pour la sécurité a révélé ses conclusions sur les raisons de la mort des 298 passagers du vol MH17 dans le ciel...
Vidéos A la une
TUNIS - 05 OCTOBRE 2015 - Le ministre français de la Défense a critiqué la Russie pour ses frappes aériennes en Syrie en affirmant qu'elles ciblaient la plupart du temps les forces de l'opposition et non le groupe Daesh. Jean-Yves Le Drian a rappelé que la France exclut le président syrien Bachar al Assad d'une solution politique. Le Drian a également réaffirmé le soutien de la France à la Tunisie dans sa lutte contre les groupes terroristes. Il a annoncé un plan de 20 millions d'euros pour la coopération militaire avec le pays entre 2015 et 2017.
Politique
Quand il s'agit de statuer sur le sort du président syrien en lutte avec les rebelles et l'Etat islamique, les principaux dirigeants de la planète n'ont pas le même avis.
Vidéos A la une
Silvio Berlusconi a retrouvé vendredi son ami de longue date Vladimir Poutine pour boire du vin et rendre hommage aux soldats italiens morts à la fin du XIXe siècle pendant la guerre de Crimée, cette péninsule ukrainienne annexée en 2014 par la Russie. Il s'agit de la première visite d'un ancien chef de gouvernement européen sur ce territoire dont l'annexion par Moscou avait déclenché une série de sanctions de l'Union européenne contre la Russie. Bruxelles a notamment décrété des sanctions interdisant les activités touristiques en Crimée.
International
Le Kremlin a diffusé ce week-end des images de la séance de sport du président russe accompagné de son Premier ministre, Dimitri Medvedev.
Vidéos A la une
Mercredi, l'Assemblée nationale a reçu une délégation du groupe d'amitié Ukraine-France du parlement ukrainien. Une visite qui intervient alors que les tensions restent vives entre l'Ukraine et la Russie et que Claude Bartolone a annulé, lundi, une visite parlementaire à Moscou. Bruno Le Roux est au centre du conflit qui oppose le président de l'Assemblée nationale aux autorités russes : le président du groupe PS est en effet interdit de territoire en Russie au même titre que 88 autres personnalités, et ce pour avoir voulu créer une commission d'enquête sur les relations entre la Russie et le Front national. Bruno Le Roux a donc profité de la réception de la délégation ukrainienne, mercredi, pour adresser un message aux autorités russes : "La France est indépendante, personne ne nous dictera notre conduite". Avant d'ajouter : "Moi, je soutiens bien entendu l'Ukraine dans la protection de sa souveraineté et en même-temps je suis pour le dialogue avec la Russie : l'Ukraine le comprend, la Russie semble ne pas le comprendre aujourd'hui." Images de Jean-Baptiste Daoulas et Romain Lepetit
International
Au total, 89 personnalités européennes dont quatre Français figurent sur la liste noire de la Russie en raison de leur opposition à la politique menée par Moscou.
Vidéos A la une
EREVAN (ARMENIE) - 24 AVRIL 2015 - Le président François Hollande a appelé son homologue russe Vladimir Poutine à " aller de l'avant " dans l'application des accords de paix de Minsk pour l'Ukraine, lors d'un entretien à Erevan en marge des célébrations du centenaire du génocide arménien. " La meilleure façon de pouvoir dépasser ce qui nous a un moment freiné, c'est d'aller de l'avant dans l'application de l'accord de Minsk ", a déclaré le chef de l'État français au tout début de leur entretien dans une allusion aux sanctions européennes contre Moscou. Entourés de leurs conseillers, les deux dirigeants se sont retrouvés dans un salon du palais présidentiel d'Erevan, échangeant une poignée de main formelle devant les caméras et les photographes.
Vidéos A la une
Après plus d'une quinzaine d'heures de discussion, un accord a été trouvé jeudi entre les dirigeants ukrainien, russe, français et allemand...
International
Au terme de longues discussions à Minsk (Biélorussie), l'Ukraine et la Russie ont réussi à se mettre d'accord sur un texte commun prévoyant un cessez-le-feu pour le 15 février.
Vidéos A la une
L'alliance franco-allemande prévoit un plan de sortie de crise pour l'Ukraine. Sans l'accord de Vladimir Poutine, ce dossier ne peut pas aboutir....
Vidéos A la une
L´Église orthodoxe russe a lancé un coup de semonce contre le gouvernement Poutine. Elle exprime sa défiance vis-à-vis de l'utilisation de...
Vidéos A la une
En Ukraine, la guerre a forcé les civils à prendre les armes. Aujourd'hui, les mineurs de l'Est posent leurs outils pour se battre aux côtés...
Vidéos A la une
20 décembre : journée internationale de la solidarité. Les habitants de Donetsk l'ont célébré pour la première fois. Auto-proclamée...
Vidéos A la une
Depuis Moscou, le nouveau meilleur ami de monsieur Poutine nous envoie ses salutations sur Internet. Français ? C'est du passé. Gérard...

Pages

Publicité