Politique
L’association Pour une démocratie directe réclame la suppression d’indemnités supplémentaires, touchées par 80 parlementaires, qu’elle estime sans fondement juridique.
Publicité