A l'affiche de deux films, Jean Rochefort poursuit, avec son flegme légendaire, une exceptionnelle carrière. Il y déploie une nouvelle fois son talent d'acteur-caméléon, aussi à l'aise en Mazarin dans "Blanche", qu'en professeur de français retraité dans "L'homme du train" de Patrice Leconte.

Jean Rochefort

Jean Rochefort, né en 1930, débute en 1957 au cinéma et à la télévision, tout en menant une carrière au théâtre. Il cumule les premiers ou seconds rôles parfois ingrats ; ce n'est qu'à partir des années 1970 que le public prendra la mesure de son talent.

Son interprétation du Cardinal dans "Que la fête commence" de Bertrand Tavernier, lui vaudra un César du Meilleur second rôle en 1975. La consécration vient en 1978 avec le César du Meilleur Acteur pour "Le Crabe-Tambour" de Pierre Schoendoerffer.

Jean Rochefort reste l'un des acteurs français les plus populaires. Tout en conservant son humour pince-sans-rire, il pratique avec une superbe aisance l'alternance des genres.Son charme, sa silhouette longiligne, sa moustache malicieuse et inquiétante ne lassent jamais!

En 1999, un César d'Honneur lui est remis pour l'ensemble de sa carrière. Il le prend comme un nouvel élan, et se lance notamment dans un film avec Johnny Depp et Vanessa Paradis. Le tournage est malheureusement interrompu à cause d'une opération au niveau du dos qu'il a dû subir. Causée par l'équitation, son autre passion, cette "blessure" n'entame en rien se vigueur et son énergie.

Publicité
Dans "L'homme du train" de Patrice Leconte, il joue aux côtés de Johnny Hallyday : "Je me suis retrouvé en face d'un mythe, car Johnny en est un." Ce dernier était pourtant le plus impressionné des deux ! Finalement, c'est la complicité qui l'a emportée entre ces deux grands gamins.

"La jeunesse, dit-il malicieusement, c'est de garder le plus longtemps possible la curiosité, l'enthousiasme, et le désir d'entreprendre."

Publicité