Vidéos à la une
Alain Couanon faisait partie des otages d'Amedy Coulibaly à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le 9 janvier 2015. Saluant le travail des policiers du Raid et de laa BRI pour lesquels il dit éprouver de l'admiration, l'homme raconte le dialogue qu'il a eu avec le terroriste. Ce dernier, comme aux autres otages, lui a demandé son origine. Aujourd'hui, il émet une conclusion "monstrueuse": "On va vous tuer, non pas pour ce que vous faites, mais pour ce que vous êtes."
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/Uw6vGXMI . Focus sur la présence de ...
Vidéos à la une
"Il faut rester dans le respect de la mémoire de ceux qui sont tombés sous le feu des terroristes", a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, après avoir visité l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, qui a rouvert ses portes ce dimanche matin, un peu plus de deux mois après la prise d'otages sanglante du 9 janvier.
Vidéos à la une
"On y est, on a ouvert. Ca fait deux mois", a déclaré, très ému, le co-gérant de l'Hyper Cacher, Laurent Mimoun, à l'occasion de la réouverture du magasin ce dimanche, un peu plus de deux mois après la prise d'otages sanglante du 9 janvier. "C'est à toutes les victimes que l'on pense, ça a été le moteur de la réouverture. On avait hâte de rouvrir, de reconstruire ce que nous pouvons reconstruire, c'est-à-dire tout ce qui est matériel. Malheureusement on ne peut rien faire de plus", a-t-il ajouté.
Société
Vendredi 9 janvier, deux jeunes hommes se sont insurgés pour faire cesser la prise d'otages à Vincennes. L'un est tombé sous les balles d'Amédy Coulibaly, l'autre a réussi à sortir pour aider la police.
Vidéos à la une
Avishaï Hattab décrit son frère comme un héros. Yoav Hattab a été retenu en otage vendredi dernier dans une épicerie casher par le tueur de Vincennes. L'homme a tenté de désarmer le terroriste qui a immédiatement répliqué avec son fusil d'assaut, l'abatant froidement. Le frère de la victime décrit Yoav Hattab comme une personne "très gaie, qui aimait sourire". "Il a voulu sauver des vies, c'est lui qui a payé l'addition" explique Avishaï Hattab.
Vidéos à la une
Carole a fait partie des otages d'Amdey Coulibaly, au magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris. Sur BFMTV, elle raconte "un cauchemar" long de quelques heures. "Je voyais des lasers rouges sur moi, j'ai cru qu'on ne s'en sortirait jamais", explique-t-elle.
Vidéos à la une
Lassana, 24 ans, travaillait dans l'épicerie Hyper Cacher lors de la prise d'otages de la porte de Vincennes. Il a tenté de mettre en sécurité une partie des clients avant de se sauver en utilisant le monte-charge. BFMTV a recueilli son témoignage.
Vidéos à la une
Au lendemain de la prise d'otage dans un supermarché casher de la porte de Vincennes, à Paris, les rescapés sont traumatisés. Ils racontent sur BFMTV les quelques heures d'angoisse vécues près d'Amedi Coulibaly, le preneur d'otage tué par la police.
Vidéos à la une
Le 9 janvier, Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice à BFMTV et Cécile Danré, spécialiste police-justice à BFMTV, ont dressé le profil des preneurs d'otages abattus à la porte de Vincennes et à Dammartin-en-Goële, dans une édition spéciale présentée par Christophe Hondelatte sur BFMTV.
Vidéos à la une
Le 9 janvier, Thierry Arnaud, chef du service politique à BFMTV, est revenu sur les déclarations du président de la République François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls, dans une édition spéciale présentée par Christophe Hondelatte sur BFMTV.
Vidéos à la une
>> Attentat à Charlie Hebdo : notre dossier spécial "Ces policiers et ces gendarmes sont d'une grande compétence." Bernard Cazeneuve a salué vendredi en début de soirée le travail du RAID et du GIGN, qui ont neutralisé les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attentat de Charlie Hebdo, et Amedy Coulibaly, soupçonné d'avoir perpétré l'assassinat de Montrouge. "Je veux saluer encore ce soir avec beaucoup d'admiration le travail exceptionnel qu'ils ont accompli aujourd'hui pour sauver des vies et neutraliser de dangereux terroristes", a déclaré le ministre de l'Intérieur.
Société
Récemment abattu par le RAID après la prise d'otages dans une épicerie casher de la porte de Vincennes à Paris, Amédy Coulibaly affichait un lourd passé de braqueur converti à l’islamisme radical.
Publicité