Vidéos Argent/Bourse
Les Britanniques se prononceront demain par référendum sur le maintien ou la sortie de leur pays l'Union européenne. Cela fait depuis plusieurs mois que le possible Brexit agite les débats. Quelles en seraient les conséquences pour la Grande-Bretagne et l'UE ? Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI estime que "le Brexit va être évité de justesse. "Le Royaume-Uni ne devrait pas avoir peur, s'il y avait un Brexit, ça serait plus dangereux pour l'Union européenne", a-t-il expliqué. Selon lui, le vrai enjeu, c'est l'avenir de l'Europe. Qu'est-ce qu'on veut pour l'Europe de demain et comment va-t-on réagir ? Telle est la question qu'on devrait se poser quelle que soit l'issue du Brexit, avance l'économiste. "Le vrai danger aujourd'hui, c'est la montée des populismes en Europe". "Là, on touche la clé de l'avenir de la zone euro et de l'UE", a-t-il lancé. - Intégrale Bourse, du mercredi 22 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Cette année encore, François Hollande n'a pas manqué d'honorer la tradition. Le président français a inauguré le Salon de l'agriculture samedi matin. Arrivé à sept heures, il a déambulé deux heures dans le hall des éleveurs avant un petit déjeuner avec les professionnels du secteur. L'objectif du chef de l'État : rassurer les agriculteurs, très inquiets de l'application de la nouvelle Politique agricole commune européenne. Questionné sur le vote Front national aux prochaines départementales prévues le mois prochain, le président de la République a exprimé son inquiétude face à la progression du "populisme". L'accueil réservé au président était cette année chaleureux. Les mesures de sécurité avaient par contre été largement renforcées autour de cette visite à la rencontre du public et des professionnels de l'agriculture. Après les attentats de janvier, le chef de l'État était placé sous haute protection dans le cadre du plan Vigipirate.
Vidéos A la une
Yannick Noah commentait le triomphe, dimanche, du Front national aux élections européennes au micro de BFMTV: "Quelle tristesse", a-t-il confié, la voix étranglée par l'émotion, "je me sens insulté, j'ai un peu honte"."Je rêve d'une France unie", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
Pascal Perrineau, politologue au Cevipof, auteur de "La France au Front", essai sur l'avenir du FN aux éditions Fayard, était sur le plateau de BFM Story. Dans les différents sondages réalisés à travers l'Europe, à travers les différents sondages, on constate une montée des mouvements nationalistes comme le FN de Marine Le Pen en France ou encore le Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders aux Pays-Bas.
Vidéos Argent/Bourse
Le 19 septembre, l'indéfinissable pause fiscale est le thème abordé dans les Experts par Nicolas Doze et ses invités : Jérôme Dedeyan, Président de Debory-Erès, Augustin Landier, Prof à...
Publicité