Vidéos à la une
Quand le gouvernement, le président ou même un parti politique organisent une réunion, il arrive qu'il n'y ait qu'une seule caméra autorisée à filmer la scène. C'est ce qu'on appelle un Pool. Un seul canal qui vendra ensuite ses images aux autres médias. Comment ce système fonctionne et pour quels résultats ? Réponse avec le reportage d'Elisa Bertholomey (@ebertholomey) et Charles Villanove (@CVillanove), dans le "focus com'" de la semaine. Sur la toile, c'est l'article 49 al.3 de la Constitution qui a retenu toute l'attention des internautes cette semaine. Précisions et parodies dans notre "focus web" ! (Par Camille Vigogne (@Camille_Vigogne) "Focus culture", découvrez l'exposition "Prisons" (à la Maison européenne de la photographie) en 4 minutes. Sans pathos et loin de l'aspect anecdotique de l'histoire personnelle, c'est un travail à la fois sensoriel et très précis sur l'enfermement que livre Grégoire Korganow dans cette exposition. Sujet de Thibaud Le Floch (@thibaudlf).
Vidéos à la une
Pourquoi, lorsque François Hollande ou Manuel Valls se déplacent, les médias diffusent-ils de plus en plus souvent les mêmes images ? A cause de la technique du "pool", qui s'est imposée au fil du temps pour les 50 déplacements mensuels du président de la République et du Premier ministre. Concrètement, lors de déplacements officiels, les politiques ne convient qu'une seule équipe de télévision chargée de distribuer leurs images aux autres médias. "C'est une question de prestige pour les principaux personnages de l'État qui n'ont pas envie de se retrouver avec une forêt de micros. (...) Il faut que l'image soit simple, soit belle, soit claire." Explique Alexis Delahousse, directeur adjoint de la rédaction de BFMTV. Une pratique qui satisfait "médias comme politiques", mais qui pose des questions d'indépendance et de pluralisme. Le reportage d'Elisa Bertholomey
Publicité