Vidéos A la une
Lundi, à Papeete, François Hollande a reconnu les conséquences environnementales et sanitaires des essais nucléaires menés pendant 30 ans en Polynésie française. Ils auraient fait "plusieurs milliers de victimes" selon Jean-Paul Teissonnière, avocat des personnes touchées. Les conditions d'indemnisation des victimes seront facilitées. Jusqu'à présent, seule une vingtaine de dossiers ont été aboutis sur environ 1.000 demandes.
Vidéos A la une
En visite à Papeete lundi, François Hollande a reconnu "solennellement", la contribution de la Polynésie française aux essais nucléaires effectués par la France entre 1966 et 1996. Il a jugé "légitimes" les revendications "sociales, sanitaires ou économiques" des Polynésiens sur les conséquences de ces essais.
Vidéos A la une
François Hollande continue sa visite Polynésie. Il a déposé une gerbe sur la tombe de Pouvana'a a Oopa, figure du mouvement anticolonialiste. Il a aussi assisté à une cérémonie locale avec des danses traditionnelles mais est surtout attendu sur la question des indemnisations des victimes des essais nucléaires menés par la France pendant 30 ans sur l'archipel.
Vidéos A la une
Loin de l'état d'urgence et de la crise agricole, François Hollande s'est rendu en Polynésie française pour boucler la visite des territoires d'Outre-mer. Pour un président en difficulté comme lui, ce déplacement pourrait lui être bénéfique en vue des élections présidentielles de 2017. En réalité, il y est allé pour récolter des voix qui lui permettraient de se qualifier au deuxième tour de ces élections. - Bourdin Direct, du lundi 22 février 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Dimanche, François Hollande a reçu un accueil fleuri et dansant à Wallis-et-Futuna, archipel français du Pacifique. Il est le premier président à s'y rendre depuis Valéry Giscard d'Estaing en 1979. Il a tenu à rappeler que les habitants de Polynésie sont avant des Français, et qu'il était de son devoir de venir les rencontrer.
Vidéos A la une
François Hollande est attendu dimanche à Wallis-et-Futuna, première étape d'un périple de plus de 45.000 kilomètres qui le conduira ensuite en Polynésie française puis en Amérique latine, au Pérou, en Argentine et en Uruguay. Cette visite présidentielle à Wallis sera la première depuis celle de Valéry Giscard d'Estaing en 1979.
Vidéos A la une
Qualifiée de plus beau rivage du monde (à vous d'en juger !), la plage de sable blanc de la pointe Matira, sur Bora-Bora, en Polynésie française, est menacée de disparition. Les montées des eaux, autrefois rares, se sont intensifiées ces derniers mois, faisant craindre le pire à la population locale. (Crédits : Thinkstock)
Vidéos Sciences
Les tortues vertes, espèce protégée depuis 1971, sont menacées d'extinction par le réchauffement climatique et la pollution des eaux. On les trouve uniquement sur l'île de Tetiaroa, près de Tahiti, appartenant à Marlon Brando. Depuis 10 ans, une douzaine de scientifiques sont mobilisés en Polynésie française, pour protéger cette curiosité de la faune marine.Des images exceptionnelles et inédites.
Vidéos A la une
Archipel des Touamotou, des Gambiers, atol de Rapa...Notre zoom dominical nous emmènera à la découverte des paysages somptueux de la Polynésie.
Vidéos A la une
Le président de la Polynésie française, Gaston Flosse, entendu dans une enquête pour corruption dans l'affaire du financement du chantier du principal hôpital tahitien, est ressorti libre de sa journée de garde à vue à Papeete, a indiqué lundi soir son service de communication. L'homme est pourtant l'élu le plus condamné de la République.
Publicité