Vidéos à la une
Il est un peu plus de 22h30 lorsqu'Emmanuel Macron apparaît, seul, dans la cour du Louvre, sur les notes de l'Ode à la joie de Beethoven. Pendant une dizaine de minutes, le président élu s'adresse aux 20 à 40.000 personnes venues l'acclamer, avant d'être rejoint par son épouse Brigitte et de nombreux proches. Plus tôt dans la soirée, Emmanuel Macron avait prononcé depuis son QG un premier discours, plus solennel et strict. Avant 2 heures du matin, après la fête avec les siens, Emmanuel Macron a finalement regagné ses appartements dans le 7ème arrondissement de Paris.
Vidéos à la une
L'élection d'Emmanuel Macron sera rendue officielle dès ce lundi, le ministère de l'Intérieur devant encore annoncer les résultats définitifs de la présidentielle. Il rejoindra dans la matinée François Hollande pour participer aux cérémonies du 8 mai. Mercredi, Emmanuel Macron retrouve le président de la République au jardin du Luxembourg pour commémorer l'abolition de l'esclavage. Mercredi toujours, son élection sera proclamée par le Conseil constitutionnel. La folle semaine d'Emmanuel Macron devrait prendre fin dimanche avec la passation de pouvoir entre l'ancien et le nouveau président.
Vidéos à la une
A l'occasion de sa visite à Washington où il est arrivé ce jeudi, François Hollande s'est entretenu avec des journalistes dans l'avion. Le président de la République a notamment évoqué l'abandon de la révision constitutionnelle ainsi que la course pour 2017. "Il fallait aboutir ce qui n'avait pas de chance d'aboutir, ouvrir une nouvelle page", a confié le président, refusant d'évoquer un échec personnel. Une décision prise sans arrière-pensée, selon lui. Le chef de l'Etat a assuré ne pas avoir voulu diviser la droite, "elle n'a pas besoin de moi", ni récupérer ses électeurs "ils ne voteraient pas pour moi". Par ailleurs, il serait déjà dans les starting blocks pour la présidentielle de 2017, se disant prêt à rendre des coups mais pas avant qu'ils n'aient été donnés".
Publicité