Vidéos A la une
Alors que le gouvernement d'Alexis Tsipras a demandé, jeudi, une prolongation de six mois de "l'accord de prêt" de ses partenaires, François Bayrou estime que la sortie de la Grèce de la zone euro est "hélas, trois fois hélas, l'une des issues possibles à la situation". Un peu plus tôt, le maire de Pau a expliqué son scepticisme quant aux promesses d'Alexis Tsipras : "Je pense qu'on a fait croire au peuple grec que l'impossible était possible." Valéry Giscard d'Estaing est allé encore plus loin, jeudi matin, dans les colonnes des Echos, en estimant que seule "une sortie en douceur" de la Grèce de la zone euro permettrait de régler les problèmes économiques du pays.
Publicité