Pour Xavier Betrand, cela ne fait pas de doute. Tous ceux de 2012 doivent désormais "rester à l'écart", Nicolas Sarkozy compris.

Si certains à l'UMP souhaitent le retour de Nicolas Sarkozy pour 2017, cela n'est visiblement pas le choix de Xavier Bertrand. Interrogé hier dans l'émission "C Politique" l'ancien ministre a estimé que tous ceux qui avaient pris part à la campagne de 2012 devaient être mis à l'écart.

Lire aussi : Affaire Bygmalion : et si Nicolas Sarkozy revenait le 12 octobre ?

Faisant part de son "écœurement" en réaction à l'affaire Bygmalion, il a évoqué un "scandale sans pareils" invitant "tous ceux qui sont impliqués" à "rendre des comptes".

"Tourner la page de 2012"

Alors qu'il était interrogé sur le retour de Nicolas Sarkozy pour le congrès d'octobre, le député de l'Aisne a préféré enfoncer le clou. "Tous ceux qui de près ou de loin sont concernés par cette campagne des élections présidentielles de 2012 doivent rester à l'écart, dans l'intérêt du mouvement" fait savoir Xavier Bertrand qui souhaite que le parti d'opposition puisse "tourner la page de 2012".

Publicité
Pas convaincu par l'option Nicolas Sarkozy pour le 12 octobre prochain, Xavier Bertrand souhaite un renouvellement de sa formation politique. Ce dernier a même déjà choisi son champion. "François Baroin ferait un bon candidat" a ainsi indiqué l'ancien ministre laissant entendre que la guerre des barons était visiblement loin d'être terminée rue Vaugirard.

Lire aussi : 5 points pour comprendre l’affaire Bygmalion

Vidéo sur le même thème - Jean-François Copé : "C'est une page qui se tourne"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité