Une caméra de vidéosurveillance a filmé l’adjoint au maire de la commune de Woippy, près de Metz, et un futur candidat aux prochaines municipales en train de se battre dans la rue. Une altercation qui fait désordre et où chacun donne sa version des faits.

capture vidéo

Il aurait pu s’agir d’un simple fait divers si l’affaire n’avait pas pris un tour politique. Le 11 décembre dernier, deux voisins en viennent aux mains et se battent en pleine rue. Une scène qui a été filmée par une caméra de vidéosurveillance privée, et qui a permis d’identifier les deux individus. Il s’agit d’Abdel Magid Maouche, adjoint au maire UMP de Woippy, près de Metz, et de Bouhenna Abderramane, un militant socialiste inscrit la liste présentée par le PS aux municipales de 2014.

Deux versionsAprès en être venus aux mains, les deux hommes s’affrontent désormais sur le pourquoi du comment. Car chacun donne sa version des faits et aucune des deux ne va dans le même sens. D’après la première version, relatée par LOR’Actu, c’est Bouhenna Abderramane qui aurait menacé l’adjoint au maire avec un bâton. Une version démentie par le PS local qui, dans un communiqué, affirme que c’est l’adjoint au maire qui a agressé le militant PS, lequel a dû être conduit à l’hôpital après avoir fait un malaise.  

« J'ai au moins autant de raison de croire mon adjoint que l'autre »Après avoir défendu la cause de son adjoint dans la presse locale, François Grosdidier, le maire de la ville, contacté par Le Lab d’Europe 1, s’est montré un peu plus réservé. « Je n'ai pas de position moi-même. J'ai fait état du récit que m'a fait l'adjoint puisque je n'étais pas présent » a-t-il déclaré. « J'ai au moins autant de raison de croire mon adjoint que l'autre » a indiqué le maire. « Je suis accusé de couvrir mon adjoint. Ces deux hommes ont été amis il y a très longtemps. Il y a d’abord un conflit personnel » estime-t-il.

Publicité
Un contexte déjà sensibleMais si l’affaire a pris une tournure politique, c’est aussi parce que l’incident s’est déroulé le jour où le directeur d’une école primaire de Woippy a été retrouvé mort dans sa voiture. « Même si c’est pas la grande entente avec son voisin, on ne doit pas, surtout dans ce contexte-là, agir comme tel » a déclaré au Lab le candidat PS à la mairie, Jacques Clément. Le Parti socialiste a indiqué vouloir demander au procureur de la République la révocation de l’adjoint au maire.

 

En vidéo : les images de la bagarre que Le Lab d'Europe 1 a pu se procurer

Publicité