Le Premier ministre a envoyé un chèque de 2 500 euros au Trésor public en guise de remboursement pour le voyage polémique de ses fils à Berlin.

Il a tenu parole. Manuel Valls s’était engagé à rembourser une partie de la somme dépensée sur le vol en Falcon qui l’a emmené à Berlin, pour assister à la finale de la Ligue des champions, le 6 juin dernier. Celle-ci correspond au surcoût occasionné par la présence de ses deux fils dans l'avion. Une escapade qui lui aura valu près de deux semaines de polémique. Malgré cette "bourde", le Premier ministre a respecté sa promesse en signant le chèque de 2 500 euros, comme le rapporte Europe 1.

À lire aussi - Voyage à Berlin : une association anti-corruption porte plainte contre Manuel Valls

Néanmoins, le dossier n’est pas tout à fait clos pour le locataire de Matignon, puisque si le chèque est bel et bien signé, la facture ne sera quant à elle pas réglée avant plusieurs jours. En cause ? Un processus administratif particulièrement complexe.

De Bercy à Matignon…

En effet, le Premier ministre a adressé, en tant que personne privée, un chèque d’un montant de 2 500 euros au Trésor public. Bercy va ensuite l’encaisser à titre de perception, avant de reverser l’intégralité de la somme aux services administratifs de Matignon.

…Pour finir à l’armée de l’air  

Publicité
Mais ce n’est pas tout ! Lorsque ces derniers auront touché les 2 500 euros requis, ils vont pouvoir acquitter la facture émise par l’armée de l’air, qui comprend la prise en charge des deux fils de Manuel Valls. Et pour cause : le Falcon 7X utilisé par ce dernier appartient à l’Escadron de transport 60, une branche de l’armée de l’air en charge des déplacements officiels.

Vidéo sur le même thème - Manuel Valls s'exprime sur son déplacement à Berlin