Vendredi dernier, après des heures de débat au sein de l'Assemblée nationale autour du projet de loi de mariage pour tous, les nerfs ont commencé à lâcher et un vif échange a eu lieu entre le député écologiste Sergio Coronado et le président de groupe UMP Christian Jacob, le premier invitant l'autre à plus de franchise, et à le "traiter de pédé". Vidéo.

Les journées se suivent à l'Assemblée nationale autour du projet de loi sur le mariage pour tous. En fin de semaine dernière, les choses ont d'ailleurs une nouvelle fois dérapé. Vendredi soir, le député écologiste Sergio Coronado, qui a révélé son homosexualité il y a quelques mois, s'en est pris à Christian Jacob, chef de file du groupe UMP à l'Assemblée.

En effet, avant l'interruption des débats pour le dîner, Christian Jacob aurait regretté le ton "hystérique" de quelques intervention lors des débats, et Sergio Coronado se serait senti visé. Le député écologiste a alors rappelé qu'on s'était beaucoup servi du terme "hystérique" par le passé pour parler des "suffragettes, de Simone de Beauvoir, des 343 salopes et de leur manifeste, ou même de "toutes les femmes et une catégorie particulière d'homme, les invertis".

"J'assume, j'en suis fier et je n'ai pas envie de raser les murs"Sergio Coronado a alors directement apostrophé le patron des députés UMP en déclarant : "Vous auriez pu être plus franc, et me traiter de pédé". Il a ajouté : "J'assume, j'en suis fier et je n'ai pas du tout envie de raser les murs malgré vos injures".

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Bruno Le Roux, chef du groupe PS à l'Assemblée, a immédiatement affiché son soutien au député écolo. De son côté, Hervé Mariton, député UMP a souhaité qu'il n'y ait pas "personnalisation du débat".

Publicité
Christian Jacob a ensuite repris la parole et a proposé à Sergio Coronado de revoir son intervention d'avant le dîner, puisque selon lui, il y avait à ce moment-là de "la rage". Il poursuit : "ce que vous avez dit à propos des femmes n'est pas le sujet. Je regrette que le dîner n'ait pas été réparateur".

Planet.fr vous propose de découvrir cette scène en vidéo :

Publicité