Alors que la voiture que le député PS Oliver Faure avait empruntée à l’Assemblée nationale a été visée par des tirs de plombs lundi soir à Paris, l’auteur de cette attaque aurait été identifié. Plus de détails.

©AFP

Olivier Faure avait vu juste. Peu après que le véhicule qu’il avait emprunté à l’Assemblée nationale a été touché par des tirs de plombs lundi soir dans une rue du 13e arrondissement de Paris, le député PS de Seine-et-Marne avait avancé l’hypothèse selon laquelle les tirs pouvaient avoir été donnés par "des jeunes qui voulaient s’amuser" et qui auraient agi inconsciemment. L’élu a visiblement eu du nez puisque dès mardi soir, un jeune garçon s’est présenté spontanément à la police. Selon les informations du Parisien, l’adolescent aurait alors "évoqué un jeu avec une carabine à air comprimé".

Ce n’était pas une attaque personnelle

Publicité
Une version corroborée par les informations postées sur Twitter par Olivier Faure. Lundi, celui-ci a en effet expliqué dans un tweet qu’il ne s’agissait pas d’une attaque personnelle car seul le véhicule avait été touché et qu’en plus ce n’était pas le sien. La voiture qui transportait l’élu de Seine-et-Marne a été visée par des tirs de plombs vers 21 heures. Quelques heures plus tôt, une dame âgée rapportait avoir, elle aussi, été touchée au mollet par ces tirs. L’auteur de cette attaque pourrait donc être le même que celui qui a tiré sur la voiture empruntée par Olivier Faure. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité