Les cérémonies de l'abolition de l'esclavage ont pris des airs de protestation ce samedi 10 mai, après que le maire, Franck Briffaut, élu en mars dernier sous l'étiquette FN, a refusé d'organiser et de participer à la cérémonie.

© AFP

Depuis 2007, la mairie de Villers-Cotterêts organise chaque année une cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage devant le 41, rue du Général Mangin. C'est là qu'est mort le général Dumas en 1806 (le père de l'écrivain Alexandre Dumas), né esclave à Saint-Domingue. Ce samedi 10 mai n'a donc pas fait exception à la règle, si ce n'est l'air de protestation qui flottait dans l'atmosphère. Franck Biffaut, maire FN élu en mars dernier, avait en effet fait part de son refus d'organiser ces célébrations. Une prise de position qui a suscité de vive réaction au sein de la commune.

"Une auto-culpabilisation permanente"

"Franck Briffaut s'est déshonoré en refusant de commémorer officiellement l'abolition de l'esclavage" a estimé Claude Ribbe, président de l'association des Amis du général Dumas. "Le Front national s'est déshonoré en ne le désavouant pas, car devant cette plaque apposée en 2006, 8 ans durant, les maires de Villers-Cotterêts de droite comme de gauche sont venus commémorer l'abolition de l'esclavage". De son côté, le tout nouveau maire de la ville a dénoncé une "récuparation politique" de cet événement, ainsi qu' "une auto-culpabilisation permanente", mais s'est défendu sur LCI d'avoir voulu empêcher l'organisation de ces commémorations. "J'avais simplement dit que je n'y participerai pas" a-t-il précisé.

 

Publicité
Une polémique qui a dépassé les limites de la commune. Le président du conseil représentatif des associations noires, Louis-Georges Tin, s'est lui dot "indigné mais pas surpris". Les partis qui ne sont pas à l'aise avec ça sont peut-être pas des partis à l'aise avec les valeurs républicaines" a-t-il estimé. A Paris, François Hollande devait présider une cérémonie organisée dans les jardins du Luxembourg. Des manifestations étaient également prévues au pied du monument élevé à la mémoire du général Dumas.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité