Le Parisien dévoile ce vendredi une enquête consacrée à l’ancien ministre de Redressement productif.

Un an après avoir quitté le gouvernement, où en est Arnaud Montebourg ? Quels sont ses projets ? Autant de questions auxquelles Le Parisien a tenté de répondre dans une enquête menée auprès des proches de l’ex-ministre et dévoilée ce vendredi.

"Je quitte la politique comme professionnel, mais je ne quitte pas l'action politique comme citoyen engagé au milieu des Français", avait déclaré Arnaud Montebourg au moment de son départ, avant de reprendre, quelques mois plus tard, les commandes de la firme d’ameublement Habitat. Mais si l’ex-ministre clame à qui veut l’entendre qu’il a abandonné l’idée de faire de la politique, son entourage est moins catégorique. "Tous décrivent un Montebourg en embuscade, qui observe la tectonique des plaques à gauche, prêt à sortir du bois si  - et seulement si – l’opportunité d’un retour s’offre à lui", écrit en effet le journal.

"Je ferai du business et je reviendrai en 2022"Et Thomas Thévenoud, l’ex-secrétaire d’Etat au Commerce extérieur de préciser les intentions de son ancien collègue : "Quand il était ministre, il disait : ‘Un jour, je ne serai plus au gouvernement. Je ferai du business et je reviendrai en 2022. Je montrerai aux Français qu'on peut faire de la politique autrement’". Un projet qui aurait même motivé Arnaud Montebourg à suivre des cours de management à l’Insead.  "Il veut apprendre le langage économique, car ce sont les acteurs économiques qui détiennent le vrai pouvoir", a de son côté expliqué au quotidien son ami Thomas Clay, professeur agrégé de droit. Un autre membre de son entourage a quant à lui insisté sur le fait qu’il reviendra si François Hollande ne parvient pas à remonter dans les sondages et ni à inverser la courbe du chômage.

A lire aussi – Présidentielle 2017 : le vrai projet de François Hollande, selon Michel Sapin

Publicité
"Le déclencheur" de son histoire avec Aurélie FilippettiDepuis qu’il a quitté le gouvernement, Arnaud Montebourg s’est non seulement consacré à perfectionner ses connaissances en économie mais également à sa vie personnelle. L’ancien ministre a en effet démarré une relation avec Aurélie Filippetti et tous les deux s’apprêtent même à devenir parents d’ici la fin de l’année. Une histoire d’amour qui serait née alors qu’ils étaient encore membres du gouvernement. "Le déclencheur de leur histoire, c'est le combat d'Arnaud pour Florange. Aurélie a été impressionnée par son courage politique. Leur histoire a démarré là", a assuré un des proches du futur papa au Parisien.

Vidéo sur le même thème - Arnaud Montebourg nommé vice-président d'Habitat