Invitée mercredi sur "BFMtv", la Républicaine s'est appuyée sur des chiffres de sondages imprimés sur une pancarte afin de contrecarrer le programme d'Alain Juppé. 

Invitée mercredi sur BFMtv, Nadine Morano n'était pas venue les mains vides. L'eurodéputé, refusant de se prononcer pour Nicolas Sarkozy pour la primaire, a préféré attaquer bille en tête Alain Juppé, le principal concurrent de l'ancien président.

Elle a tout d'abord indiqué qu'elle "ne souhaite pas qu'Alain Juppé gagne cette primaire", même si celui-ci est actuellement le favori des sondages. Et pour montrer que le programme du maire de Bordeaux ne correspond pas aux attentes des Français, Nadine Morano a mis sur la table les thèmes de l'islam, et de l'immigration.

"Pour ce qui est de sa politique en France, je trouve qu’il fait preuve d’une grande naïveté vis-à-vis du développement de l’islam radical", a critiqué l'eurodéputé. "Je trouve qu’il fait preuve de la même naïveté que Lionel Jospin en 2002 s’agissant de la sécurité", a-t-elle poursuivi. 

Une série de sondages pour déstabiliser Alain Juppé

C'est alors que Nadine Morano a brandi une pancarte (à 3'00 de la vidéo). "Et puis par ailleurs, regardez, j’ai regardé un peu les sondages, regardez c’est intéressant ça". Sur son document on pouvait lire que 78% des Français étaient opposés au port du voile à l'université (IFOP-Le Figaro), 57% sont opposés à la répartitions de migrants (Elabe-BFMTV) et 63% pensent que la présence de l'islam est trop importante en France (IFOP-Le Figaro). 

Publicité
"On voit que tout cela va à l’encontre de ce que proposé Alain Juppé", détaille-t-elle avant une saillie sur les médias. "Ce qui ne fonctionne pas, c’est aujourd'hui la manipulation qui est organisée par les médias pour nous faire croire que les jeux sont joués d’avance pour la primaire", a-t-elle martelé. Elle a aussi indiqué qu'elle apporterait son soutien à un candidat "entre les deux tours de la primaire". 
Publicité
Publicité