Entre Nicolas Dupont-Aignan et Stéphane Guillon, le torchon brûle. Le premier a menacé de faire la peau au second…

Ambiance. Invité sur le plateau de Salut les Terriens sur C8, Nicolas Dupont-Aignan a mis en garde l’humoriste Stéphane Guillon. S’il croise sa route, il lui fera tout simplement la peau. "Je lui bute la gueule si je le vois. Il y a des limites à l'indécence. On est en démocratie, on peut être en désaccord avec moi, j'accepte tout, mais on doit respecter les êtres humains, sinon il n'y a plus de démocratie", a lancé le fondateur de Debout la France à Thierry Ardisson

Pourquoi Nicolas Dupont-Aignan était-il aussi remonté contre Stéphane Guillon ? A cause d’une "blague" de l’humoriste sur sa mère, qui est décédée entre les deux tours de la présidentielle. "Ce qui m'a choqué dans la manière dont j'ai été traité, c'est pas qu'on soit en désaccord avec moi, c'est normal, c'est qu'on me traite comme un chien, au point de s'attaquer à la mémoire de ma mère", a ajouté l’ancien allié de Marine Le Pen.

Un humour douteux

La blague de Stéphane Guillon est intervenue il y a cinq mois environ, sur le plateau de LCI, entre les deux tours de l’élection présidentielle. L’humoriste avait lâché : "Il a perdu sa maman il y a deux jours, donc j'ai respecté ce moment. Je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m'étais engagé aux côtés de Marine Le Pen et si j'avais déclaré être son Premier ministre, vouloir travailler avec elle : je pense que ma mère se serait aussi laissée mourir comme Mme Dupont-Aignan".

Publicité
Après cette phrase, Nicolas Dupont-Aignan avait fait part de son intention de porter plainte, alors que Stéphanne Guillon aviat lui défendu son ‘’droit à l’humour’ », comme le rappelle BFM TV

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité