Mercredi 26 septembre, François Hollande était présent au siège des Nation Unies, à New York, à l’occasion de la 67e assemblée générale des Nations unies… tout comme Ségolène Royal ! Leur non-rencontre a offert aux caméras un bien étrange spectacle. Le président de la République aurait-il volontairement esquivé la présidente du Poitou-Charentes ? Vidéo.

Les journalistes présents au siège de l’ONU le mercredi 26 septembre se souviendront sûrement de cette scène surréaliste.

Publicité
Ségolène Royal, venue assister  la réunion de l'Internationale socialiste parle à la presse, quand, au même moment arrive à quelques mètres de là François Hollande, escorté par son équipe.Surpris par la présence de la présidente du Poitou-Charentes, ces derniers font une halte.

Les journalistes, toujours avec Ségolène Royal, lui demandent si elle compte aller le saluer.

"Oui, si le protocole le permet" répond-t-elle, avant d’ajouter "Vous savez, on n'est pas dans des postures de démonstration, de mise en scène".

Ségolène Royal finit par déclarer aux journalistes "je vais peut-être lui dire bonjour", en riant.

Mais le président et son équipe ont fait demi-tour, prétextant un entretien de dernière minute avec le Premier ministre malien.

Et pendant ce temps-là, Valérie Trierweiler, loin de cette scène incongrue, visitait la Morgan Library and Museum avec l’épouse de Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU.

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :