Le vice-président du Front National a récemment accepté d’évoquer un pan très personnel de sa vie : sa préférence en matière d’amour. Découvrez ce que Florian Philippot a dit. 

D’ordinaire très discret sur sa vie privée, Florian Philippot a récemment accepté d’en parler publiquement. Invité de la rubrique "Face au moteur de recherche" sur France Info, le vice-président du Front National a en effet répondu aux questions très personnelles qui lui étaient posées. Interrogé sur les révélations faites par Closer en 2014 à propos de son homosexualité, le numéro deux du parti d’extrême droite a répondu, serein : "Ce n'était pas un soulagement car ce n’est pas un problème". Et celui-ci d’expliquer : "Je suis un homme moderne, je vis au XXIe siècle".

A lire aussi Pourquoi Florian Philippot est-il gêné quand on parle de son frère ?

Puis, et alors qu’il était questionné sur l’ovation de Marion Maréchal-Le Pen lors de la Manif pour tous du 16 octobre dernier, Florian Philippot a botté en touche. Les sujets sociétaux ne sont "pas ma tasse d thé, car j’ai le sentiment qu’ils sont instrumentalisés par les pouvoirs en place pour diviser et faire diversion". L’annonce de son homosexualité

A lire aussi – Florian Philippot : cinq choses que vous ne savez (peut-être) pas sur lui

Publicité
En décembre 2014, Closer avait fait sa Une sur une prétendue liaison entre Florian Philippot et un journaliste de télévision. Le visage flouté, l’homme était alors présenté comme le trentenaire qui partageait la vie du frontiste. Une parution qui, quelques jours plus tard, avait conduit le vice-président du FN a confirmé son homosexualité publiquement tout en dénonçant une atteinte à sa vie privée.
Publicité