Dimanche en Côte d'Ivoire, le Premier ministre a fermement pris à parti Jean-Marie Le Guen, qui semblait plus occupé par son téléphone que par le discours de son chef. 

François Hollande n'est apparemment pas le seul à agacer Manuel Valls, ces derniers temps, comme le montre cet événement repéré par l'émission Quotidien, sur Canal+. Dimanche dernier, lors d'un voyage officiel en Côte d'Ivoire, le Premier ministre a prononcé un discours officiel devant la communauté française d'Abidjan.

Alors qu'il s'apprêtait à se lancer dans une envolée élogieuse à l'égard du pays africain, il s'est soudainement arrêté pour aviser Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement. Voyant que l'intéressé pianotait sur son smartphone, il lui a lancé, un air grave sur le visage : "Monsieur Le Guen, laissez tomber votre téléphone".

À lire aussi – François Hollande et Manuel Valls : ce qui ne va plus entre eux

"Je vous appelle pas"

En entendant les éclats de rires qui ont alors résonné dans l'assistance, le Premier ministre a d'abord surenchéri. Chaleureux en apparence, il a expliqué au secrétaire d'État qu'il n'avait "aucune raison de le prendre" puisqu'il était déjà en la présence de son chef. "Je vous appelle pas. Il n'y a pas de problème au Parlement, nous sommes dimanche...", a ensuite conclu l'homme d'État en adoptant un ton plus comique.

Publicité
Selon Hugo Clément, le journaliste qui a relevé ce recadrage, Manuel Valls "veut montrer qu'il est ferme avec ses troupes". Quant à Jean-Marie Le Guen, il y a fort à parier qu'il prêtera désormais plus d'attention au discours de ses pairs.