La prestation de Léa Salamé face à François Hollande sur France 2 jeudi soir a été très commentée sur les réseaux sociaux, notamment à cause d’une pique que la journaliste a osé envoyer au président et qui l'a décontenancé. 

François Hollande était jeudi soir l’invité de "Dialogue citoyen", sur France 2. Face à lui dans cette émission, se trouvaient un panel de quatre Français et les journalistes, David Pujadas, Karim Rissouli et Léa Salamé. La prestation de cette dernière a été particulièrement commentée sur la toile, notamment en raison d’une réplique qu’elle a eue suite aux propos du chef de l’Etat.

A lire aussi – Léa Salamé : pourquoi elle a été choisie pour faire face à François Hollande

Une sortie qui a décontenancé François Hollande La journaliste venait de rappeler au chef de l’Etat qu’en marge d’un déplacement en Allemagne en février dernier, le Premier ministre avait critiqué une mesure tout juste adoptée par la chancelière allemande. "L’Europe ne peut pas accueillir davantage de réfugiés" avait en effet déclaré Manuel Valls et ce, alors qu’Angela Merkel venait d’annoncer l’ouverture des frontières de son pays. "Vous imaginez qu’un ministre allemand vienne en France critiquer votre politique ?", a ainsi questionné Léa Salamé jeudi soir. "Avec Madame Merkel, nous avons une position identique", lui a alors répliqué François Hollande. Une sortie dont la réponse ne s’est pas fait attendre. "C’est une plaisanterie ?", lui a aussitôt lâché la journaliste.

Une manière quelque peu inhabituelle pour une communicante de s’adresser à un président. A plus forte raison que David Pujadas avait, lui, pris soin d’utiliser un ton beaucoup plus policé pendant l’émission. Ce qui n’a pas manqué de décontenancer le locataire de l’Elysée. "Euh, non, je ne pense pas que l’on puisse plaisanter sur ce sujet", a bredouillé François Hollande.

Publicité
Cet échange quelque peu incongru entre la journaliste et le président a rapidement fait le tour du web, certains internautes saluant l’audace de Léa Salamé, d'autres pointant son manque de respect.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité