En début de semaine, l'intermédiaire Ziad Takkiedine a affirmé avoir livré des valises d'argent à l'ancien président pour financer sa campagne présidentielle. Ce dernier vient de réagir.

En début de semaine, l'intermédiaire franco-libanais Ziad Takkiedine a affirmé à Médiapart avoir livré trois valises remplies d'argent libyen à Nicolas Sarkozy, afin de financer sa campagne présidentielle de 2007. 

A lire aussi - Affaire du financement libyen : Takieddine avoue avoir remis des valises d'argent à Sarkozy

Dans les colonnes du Figaro, Nicolas Sarkozy a tenu a démentir ces accusationsn taclant au passage le site d'informations Médiapart. "Je n'ai que mépris pour cette officine qui depuis des années essaye sans succès de me salir, du procès Bettencourt à l'affaire Kadhafi pendant la campagne présidentielle de 2012. À chaque fois, ce sont des informations sans fondement qui sont démenties par les faits. Monsieur Takieddine a dit à la justice ne pas m'avoir rencontré depuis 2003, et maintenant il invente une nouvelle version. C'est une manœuvre nauséabonde pour interférer dans la primaire de la droite et du centre. J'opposerai donc le mépris à ces injures et à cette grossière manipulation. La justice en sera saisie."

"Je cumule les non-lieux"

Dans le même temps, Nicolas Sarkozy a évoqué la suppression du juge d'instruction, lors d'un débat organisé mercredi par un institut de réflexion sur la justice, indique le Huffington Post. Une proposition qu'il avait déjà évoquée en 2009. Il disait alors : "Il est temps que le juge d'instruction cède la place à un juge de l'instruction qui contrôlera le déroulement des enquêtes mais ne les dirigera plus. Comment lui demander de prendre des mesures coercitives alors qu'il est avant tout guidé par la nécessité de son enquête".

Publicité
Durant ce débat, Nicolas Sarkozy a par ailleurs ironisé sur ses déboires judiciaires. "Je cumule les non-lieux mais personne ne m'a envoyé de lettre d'excuses", a-t-il déclaré, en estimant à "92 ou 93 heures" le temps qu'il a passé en interrogatoires.

Vidéo sur le même thème : Ziad Takieddine met en cause les proches d'Edouard Balladur

Publicité