François Hollande a autorisé les membres du gouvernement à prendre quelques jours de repos à l’occasion des fêtes de fin d’année. Vacances en France, à l’étranger… découvrez où les ministres vont aller.

De nombreux Français ont déjà pris la route pour rejoindre le lieu où ils passeront les fêtes de fin d’année. Les membres du gouvernement s’apprêtent à leur emboiter le pas. Le dernier Conseil des ministres de l’année est en effet prévu ce lundi. Tous seront ensuite libres d’aller rejoindre leurs proches.

Mais si François Hollande les a autorisés à prendre quelques jours de repos, il a en revanche posé quelques conditions. Les ministres devront rester joignables à tout moment et être capables, si besoin, de revenir à Paris très rapidement. En d’autres termes : pouvoir regagner la capitale en moins de deux heures. Une contrainte qui restreint quelque peu le choix de destinations s’offrant aux membres du gouvernement. Selon les informations d’Europe 1, une circulaire aurait même été envoyée le mois dernier aux ministres leur demandant à tous de bien vouloir remplir leurs dates de congés ainsi que leur lieu de vacances.

D’après ce document, Michel Sapin, le ministre du Travail devrait aller chez lui dans l’Indre tandis que Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement rentrera dans  la Sarthe. Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur aurait quant à lui prévu de rester en région parisienne. Son objectif serait de "se montrer sur le terrain" pendant cette période  "sensible en matière de sécurité", croit savoir la radio. Même scenario pour le Premier ministre, Manuel Valls lequel devrait lui aussi rester à Paris.

Mais si certains ministres ne s’autorisent aucun répit, d’autres ont bénéficié d’une sorte de dérogation. Christiane Taubira, qui est originaire de Guyane, a été autorisée par François Hollande à s’éloigner à plus de deux heures de Paris pour retrouver ses proches. Secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen devrait lui aussi s’envoler à plusieurs milliers de la capitale, direction la Guadeloupe, détaille Europe 1.

Publicité
Ce n’est pas la première fois que François Hollande impose de telles contraintes aux ministres. Pour Noël et l’été derniers, le chef de l’Etat avait également exigé qu’ils restent joignables en permanences et ne s’éloignent pas trop de leur bureau.

Vidéo sur le même thème - Le Fort de Brégançon est désormais ouvert au public

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité