Le chef de l’Etat a récemment évoqué le sujet tabou de ses vacances. L’occasion pour lui de rappeler qu’elle était sa priorité.

"Merci de ne pas me demander où et avec qui je pars". A l’heure où plusieurs questions demeurent sans réponses concernant les vacances de François Hollande, ce dernier a tenu à mettre les choses au clair. Oui, il s’accordera bien quelques jours de repos mais non, il ne dira pas où ni ne confirmera si Julie Gayet l’accompagnera.

"Il ne peut y avoir de vacances""Avant d’être président, j’aimais beaucoup ça et je partais tous les 14 juillet, mais je n’ai plus cette envie aujourd’hui", a par ailleurs confié François Hollande lors d’un dîner avec la presse, rapporte RTL. "Pour le pays, je m’en suis rendu compte dès la première année, il ne peut pas y avoir de vacances. Ce qui était possible il y a encore quelques mandats de mes prédécesseurs ne l’est plus aujourd’hui ", a-t-il également précisé, faisant ainsi référence à ses première vacances au fort de Brégançon. A peine élu, le président s’y était rendu avec son ex-compagne, Valérie Trierweiler, s’affichant en tenue décontractée dans les rues de la ville et s’offrant à l’objectif des photographes alors que l’actualité était brûlante. Une attitude qui avait été vivement critiquée, ce qui a visiblement marqué François Hollande.

Publicité
Aussi, le locataire de l’Elysée aurait décidé de ne s’accorder que dix jours de vacances à partir du 6 août, au retour d’un déplacement en Egypte. Le bruit court qu’il ne devrait pas quitter le territoire et être de retour pour le Conseil des ministres prévu le 19 août.

Vidéo sur le même thème - Eté 2013 : les vacances de Hollande à la Lanterne

Publicité
Publicité