Dans un entretien accordé à Paris Match, la députée UMP Laure de La Raudière a expliqué que le retour de Nicolas Sarkozy instaurait un climat de "terreur" à l'UMP.

"Si Nicolas Sarkozy était un homme providentiel, on l'aurait vu !. Proche de Bruno Le Maire, également en lice pour la présidence de l’UMP, la députée d’Eure-et-Loire n’a pas mâché ses mots pour décrire le climat qui règne actuellement dans son parti.

Dans un entretien accordé à Paris Match, Laure de La Raudière fustige la stratégie de retour de Nicolas Sarkozy. Pour elle, l’ex- chef d’État ne renvient par "envie de devenir président de l’UMP" mais "pour empêcher quelqu’un d’autre de le devenir".

>> Lire aussi : Bruno Le Maire : et si c’était lui le champion de l’UMP ?

Ce qu’elle nomme "le retour de la rock star" aurait donc pour vocation à intimider ceux qui ont de l’ambition dans le parti d’opposition. Considérant que Bruno Le Maire, à l’inverse de Nicolas Sarkozy, "ne fait pas régner la terreur" au sein de l’UMP, Laure de La Raudière estime de plus que son champion "a une autorité naturelle largement équivalente, si ce n’est supérieure, à celle de Nicolas Sarkozy".

>> Lire aussi : Ces affaires qui pourraient gêner le retour de Nicolas Sarkozy

Publicité
L’élue UMP indique également que le "clan Sarkozy" démarche les proches de Bruno Le Maire pour affaiblir l’adversaire de l’ancien président à la tête de l’UMP. Un climat d’animosité confirmé au Labpar des soutiens de Bruno Le Maire : "Si on ne va pas rue de Miromesnil pour lui embrasser la bagouze, on est personne pour lui" a indiqué l’un d’eux à nos confrères.  

 Vidéo sur le même thème - Nicolas Sarkozy : un retour très étudié

En imagesSarkozy, Juppé, Fillon, Baroin… : qui a le plus la cote auprès des Français

Nicolas Sarkozy, toujours champion chez les sympathisants

  78% des sympathisants UMP voudraient que l’ancien leader de la droite se présente en 2017 et 68% qu’il soit candidat à la présidence du parti en novembre prochain. En revanche, 59% des Français ne veulent pas de son retour d’ici trois ans.

Alain Juppé, numéro deux chez les sympathisants

  Le maire de Bordeaux arrive juste après l’ancien président dans le cœur des sympathisants UMP. 52% sont en effet favorable sa candidature en 2017. Près de 45% des Français le sont également, contre 54% à se dire défavorables à cette idée.

François Fillon, au coude à coude à Alain Juppé

  L’ancien Premier ministre est plébiscité par 47% des sympathisants UMP pour 2017. Il récolte par ailleurs les mêmes scores que le maire de Bordeaux auprès des Français (pour et contre).

François Baroin, l’homme qui incarne le renouveau

  Pour 23% des sympathisants UMP, l’ex-ministre est celui qui incarne le mieux le renouveau du parti d’opposition. Un avis partagé par 18% des Français.

NKM arrive juste derrière François Baroin

  Candidate déchue à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet récolte 15% d’avis favorables chez les sympathisants UMP, contre 17% chez les Français.

Bruno Le Maire, a plus la cote auprès des Français que des sympathisants UMP

  Il incarne le renouveau de l'UMP pour 14% des sympathisants, contre 16% des Français

Idem pour Xavier Bertrand…

  12% des sympathisants UMP voient en l’ancien ministre la meilleure incarnation du renouveau du parti. Un score qui grimpe à 14% chez l’ensemble des Français.

… Et Valérie Pécresse

  A l’instar de Xavier Bertrand, Valérie Pécresse incarne davantage le renouveau de l’UMP chez l’ensemble des Français que chez les sympathisants (10% contre 8%).

Autres diaporamas

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité