L'élue socialiste Corinne Erhel, députée des Côtes-d’Armor, est morte vendredi soir après avoir fait un malaise lors d'un meeting de soutien à Emmanuel Macron dans son département. 

C'est une triste nouvelle qui intervient au moment où se termine la campagne présidentielle. La députée socialiste des Côtes-d’Armor, Corinne Erhel, est décédée vendredi soir après un "malaise" lors d’une réunion publique dans son département, a annoncé le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, cité par l'AFP

L'élue socialiste s’est effondrée sur scène en plein discours alors qu'elle intervenait dans un meeting de soutien au candidat d’"En marche!". Transportée en urgence par le SAMU à l’hôpital de Saint-Brieuc, elle n'a pas survécu. 

Une "députée investie et joyeuse"

Agée de 50 ans, Corinne Erhel était députée depuis 2007 et siégeait à la commission des affaires économiques de l’Assemblée. Les soutiens politiques ont été nombreux après l'annonce de son décès. 

Publicité
"Elle était si engagée et passionnée par son territoire", se souvient ainsi l'ancien Premier ministre Manuel Valls, tandis qu'Aurélie Filippetti a rendu hommage à une "députée investie et joyeuse".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Députée, Malaise

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité