Daniel Fasquelle, député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais, ne comprend pas que Tiphaine Auzière, la belle-fille du président Macron, ait été reçue par le préfet du Pas-de-Calais et n’hésite pas à le dire.

"Nous sommes revenus au temps des rois où la famille royale avait des avantages que le reste de la population n’avait pas", a déclaré Daniel Fasquelle, député LR de la 4e circonscription du Pas-de-Calais suite à la rencontre entre Tiphaine Auzière et le préfet du département. Le candidat à la présidence des Républicains ne comprend pas pourquoi celle qui s’était présentée comme suppléante La République en marche en juin dernier aux législatives, a été reçue vendredi soir par le préfet du Pas-de-Calais en compagnie de Thibaut Guilluy, également candidat LREM, pour évoquer les dossiers locaux.

"Une faute politique"

"Tiphaine Auzière et Thibaut Guilluy ont été battus lors des dernières élections législatives. Ils n’ont aucun mandat électif. Les seuls habilités à évoquer les dossiers du Montreuillois, ce sont les élus du territoire. Si Tiphaine Auzière a été reçue, c’est parce qu’elle bénéficie du privilège d’être la belle-fille du président de la République", a-t-il dénoncé à La Voix du Nord. Mais ce n’est pas tout, le député envisage même de demander des explications au Ministère de l’Intérieur. Selon lui, il s’agit d’"une faute politique, une légitimité inexistante et un manque de respect flagrant envers le suffrage universel".

Publicité
De son côté, la fille de la Première dame n’a pas tardé à répondre à ces accusations, via son compte Facebook. "Si le travail de Daniel Fasquelle était à la hauteur de ses provocations, nul doute que les habitants de la quatrième circonscription n’auraient pas besoin de nous solliciter", a répondu Tiphaine Auzière.

mots-clés : Brigitte macron

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité