Après sa querelle avec Laurent Wauquiez, Nathalie Kosciusko-Morizet s’écharpe avec François Fillon. Une nouvelle querelle d’égos dans laquelle Nicolas Sarkozy se fait l’arbitre.

Après la taille des bureaux, la liste de la commission de réforme de l’UMP ! Nathalie Kosciusko-Morizet s’attaque cette fois à François Fillon.

A lire aussi : NKM et Laurent Wauquiez : la guerre des bureaux à l'UMP ?

Selon Le Canard enchaîné de ce mardi, la vice-présidente de l’UMP aurait "oublié" les proches de François Fillon sur la liste de 50 noms qu’elle a établi, le 16 décembre dernier, pour la commission de réforme des statuts. Autrement dit, la commission chargée du renouvellement du parti.

Un oubli qui passe mal dans le camp de l’ancien Premier ministre. L’hebdomadaire satirique raconte qu’en pleine réunion François Fillon aurait "éructé et accusé Nicolas Sarkozy d’avoir inspiré cette vilenie".

Mea culpa

Par crainte de rompre l’équilibre politique fragile de l’UMP qu’il a essayé de mettre en place après une semaine de rencontres, l’ancien chef de l’Etat aurait tenté de trouver un compromis entre les deux querelleurs.

"On va rajouter tous les noms que tu veux. C’est Nathalie qui a établi la liste. Moi, je n’étais au courant de rien", aurait-il affirmé par téléphone, d’après Le Canard enchaîné, à son potentiel concurrent pour la primaire 2016.

Publicité
Toutefois, on ne sait pas ce que lui aurait répondu son ancien Premier ministre. Quant à l’échange qu’a dû avoir par la suite Nicolas Sarkozy avec Nathalie Kosciusko-Morizet, le mystère reste entier.

A voir sur le même thème  : "L'UMP au bord de l'explosion"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité