Le vote qui mettra un terme à la querelle des chefs de l’UMP qui a opposé François Fillon à Jean-François Copé depuis novembre dernier se tient aujourd’hui sur Internet. Le scrutin devrait ainsi rendre ce dernier légitime jusqu’en 2015 mais aussi permettre de valider les nouveaux statuts du parti.

Les deux gladiateurs Jean-François Copé et François Fillon vont-ils définitivement enterrer la hache de guerre ? Rien n’est moins sûr mais le vote sur le revote se tient ce vendredi sur Internet pour les militants de l’UMP qui vont devoir choisir si une nouvelle élection du président du parti doit être organisée ou bien si Jean-François Copé conserve son poste.

Une réforme des statuts du partiLa première question portera sur les statuts du parti qui peuvent être acceptés ou refusés en bloc uniquement. Il est également possible de voter blanc. De la première question dépend alors la seconde : si le "oui" recueille le plus de suffrages, le vote serait ainsi annulé automatiquement.

Ce vote a une importance capitale si le premier parti d’opposition souhaite reconquérir le pouvoir en 2017. Et pour cause, le parti est plus désuni que jamais depuis cette crise qui a laissé de nombreuses traces. En cas de validation des statuts, le revote ne sera pas organisé : l’occasion pour les ténors du parti pour se focaliser sur les prochaines échéances des municipales et des européennes en 2014.

Publicité
Alors que toutes les personnalités du parti voient en ce revote un nouveau départ, il y aune échéance de taille : la prochaine élection du président du parti en 2015. De quoi de nouveau alimenter une division seulement deux ans avant les prochaines élections présidentielles. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :