Lors du Congrès du parti qui se tiendra le 30 mai, l’UMP devra annoncer son changement de nom. Une mesure qui a un prix.

L’UMP devrait bientôt devenir Les Républicains. Le nouveau nom du parti d’opposition sera officiellement dévoilé le 30 mai prochain lors du Congrès du parti. Une mesure soutenue par Nicolas Sarkozy, lequel souhaitait donner une nouvelle image de son camp à l’aube de la prochaine élection présidentielle. Un "ravalement de façade" qui a un certain coût, souligne Europe 1.La radio s’est en effet penchée sur la dépense qu’un tel changement allait représenter dans les comptes de l’UMP.

"On fera ça a minima"

Alors que le parti tente de remettre ses comptes dans le verts, notamment après l’invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour 2012, la consigne aurait été donnée de ne pas trop dépenser pour concrétiser cette volonté du "patron". "Cela a été anticipé", a indiqué le trésorier du parti, le député Daniel Fasquelle, au micro d’Europe 1. Nous avons fait un million d'euros d'économies en deux mois. Sur cette somme, une enveloppe de 680.000 euros va être consacrée à l'action politique, qui comprend notamment le congrès et le changement de nom", a-t-il ensuite expliqué.

Sans donner le montant exact du coût de ce changement de nom, le parlementaire a poursuivi en assurant que "ce ne sera pas très cher, on fera ça a minima". Concrètement, pour limiter les frais, la direction de l’UMP aurait décidé ne de pas recourir aux services d’une société de communication. "Ce ne sera pas un truc de communicants ! Ce sera moi, avec toute mon expérience et ma sincérité", avait d’ailleurs assuré Nicolas Sarkozy dans un entretien accordé en septembre dernier au Parisien.

Le marque aurait été déposée "gracieusement"

Publicité
Pourtant, et ainsi que le rappelle Europe 1, c’est bel et bien une société de publicité parisienne, Aubert Stoch, qui est allée déposer les statuts de la marque "Les Républicains" auprès de l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) en novembre dernier. Contactée par le Journal du Dimanche, l’agence en question aurait refusé de dévoiler le nom de son commanditaire mais précisé avoir agi "à titre gracieux".

Vidéo sur le même thème "Les Républicains" : le nouveau nom de l'UMP divise au sein même du parti

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité