Léonard Trierweiler est un habitué des brouilles sur Twitter, mais il ne s'était encore jamais attaqué à la famille Balkany. 

Jeudi dernier, le fils de Valérie Trierweiler a pris un malin plaisir à s'adresser directement à Isabelle Balkany. Dans deux messages pour le moins ironiques et acerbes, Léonard Trierweiler a raillé le couple de la conseillère des Hauts-de-Seine et du maire UMP de Levallois-Perret. Si le fils de l'ancienne Première dame était particulièrement inspiré, Isabelle Balkany s'est contentée de relever son indécence.

A lire aussi - Les différentes affaires en cours de Patrick Balkany

Des oranges pour Patrick Balkany

Dans un premier message à l'attention de la conseillère des Hauts-de-Seine, le jeune homme adepte des conflits sur le réseau social a proposé quelques recettes à base d'oranges pour "Monsieur".

Une blague qui n'est pas du goût de tout le monde. Derrière ce message qui pourrait être justifié par les études de cuisine que poursuit le jeune Trierveiler, se cache en réalité une allusion aux nombreuses affaires que traîne Patrick Balkany devant la justice. En effet, dans la coutume populaire, l'orange est le fruit que les prisonniers se voient généralement offrir, pour des raisons que précise ici France Info. Visiblement agacée, la femme de l'élu UMP a immédiatement demandé à ce que la conversation continue via messages privés.

A lire aussi - Nouveau clash sur twitter entre le fils de Valérie Trierweiler et le fils de Nicolas Sarkozy

J'habite à l'Elysée

Publicité
Léonard Trierweiler a répondu favorablement à la demande d'Isabelle Balkany, en lui donnant sa prétendue adresse postale : le palais de l'Elysée. Nostalgique ou non, la blague de trop a énervé son interlocutrice qui lui a répondu : "vous êtes parfois drôle. Là vous êtes infantile et indécent !". On imagine que cette réaction peinera à calmer les ardeurs de l'apprenti cuisinier qui a désormais la réputation d'être un "tireur d'élite" sur Twitter.

Vidéo sur le même thème - Balkany mis en examen : "quand on a rien à se reprocher, on se sent bien"