L’actuelle ministre du Logement, Cécile Duflot, d’ordinaire adepte du réseau social Twitter, s’est montrée de plus en plus discrète ces dernières semaines. Elle en a expliqué les raisons ce dimanche. Des déclarations qui ont fait réagir Christine Boutin.

© AFP

Cécile Duflot a décidé, dimanche 27 octobre, d’expliquer les raisons de son absence sur le réseau social Twitter. Elle a alors mis en cause les nombreuses insultes qu’elle reçoit. Christine Boutin, l’ex-présidente du Parti chrétien-démocrate, a ensuite jugé être plus victime de propos injurieux qu’elle.

"Pour comprendre pourquoi je twitte moins / réponds moins, parce que ça ferait lire ce genre de trucs 10 fois/jour.." a twitté Cécile Duflot ce dimanche. Elle démontre son explication avec une capture d’écran qui montre plusieurs tweets la concernant avec des propos tels que "gros cul", "tartine", ou encore "le plus grand old up de ce gouvernement".

La réponse de Christine Boutin

Christine Boutin, l’ex-ministre du Logement sous l’ère Sarkozy lui a alors répondu : "vous êtes trop sensible ma chère !!! A côté de ce que je reçois ! C'est rien !!!!". "Concluons, ma chère, que nous n'avons donc pas la même sensibilité... et je n'ai pas l'intention de perdre la mienne" a alors répliqué Cécile Duflot.

Christine Boutin qui a régulièrement été sujette aux insultes sur la toile, notamment pour ses prises de position sur le mariage gay, réagit alors ainsi : "Nous avons donc des points communs : les tâcleurs et notre volonté de ne pas changer de sensibilité !".

Publicité
Cécile Duflot suscite de nombreuses insultes sur le réseau social notamment lorsqu’elle évoque des anecdotes personnelles. L’été dernier, la ministre du Logement avait twitté : "Profiter avec bonheur de l'éventail de ma voisine @sandrinebelier ... et pourtant il est 9h40... #Marseille #ouverture #JDE #EELV". Les tweets injurieux avaient alors fusé. "C'est pas un peu superficiel ce genre de Tweet? Cela ne va pas manquer d'alimenter la caricature des Guignols", commentait l'un de ses abonnés. "Ca n'est pas ce que j'attends d'une personnalité politique, encore moins lorsqu'il/elle est ministre en exercice. Cordialement", écrivait un autre.

Laquelle de ces deux personnalités politiques aura le dernier mot ?

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité