Un an après son départ du gouvernement, la députée EELV a révélé à France Info un SMS provenant de l'Elysée qui la menaçait de détruire sa carrière politique si elle ne rentrait pas dans le rang.  

Invitée de France Info, la députée EELV et ancienne ministre Cécile Duflot a raconté avoir reçu des SMS menaçants lorsqu'elle était encore au gouvernement. Ses prises de position parfois en contradiction avec l'Elysée auraient pu lui coûter sa carrière politique, à en croire les messages que lui envoyait l'entourage de François Hollande. 

Ces SMS reçus le 21 janvier 2015 sont très clairs : "'Il faut qu’on te voit d’urgence', puis, en substance, 'tu rentres dans le rang ou on te tue'. Pourquoi ces menaces ? Parce qu’on est alors à la veille des élections départementales et que la ministre démissionnaire a choisi de faire alliance avec le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon et du communiste Pierre Laurent contre le PS", explique France Info.

"Dans 13 mois je serai au chômage"

Et les mises en garde sont nombreuses. Ainsi, un proche du Premier ministre Manuel Valls l'accuse même de "mettre en danger le pays". Si elle n'est pas rentrée dans le rang et a finalement quitté le gouvernement, elle n'est aujourd'hui pas rassurée sur son avenir politique. 

Publicité
"Elle ne se fait aucune illusion, les socialistes ne lui laisseront pas sa circonscription dans le 11e arrondissement de Paris. 'Dans 13 mois je serai au chômage', annonce la députée verte sans sourciller".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :