Les rumeurs semblent confirmées : Nicolas Sarkozy aurait bien été enregistré à son insu par ses proches du temps où il était à l’Elysée. Le Canard Enchainé publie ce mercredi la retranscription de certains de ces enregistrements, réalisés en cachette par Patrick Buisson.

© AFP

Jusqu’à présent, il ne s’agissait que de rumeurs, fermement démenties par l’intéressé. Le mois dernier, Le Point affirmait que Patrick Buisson, l’un des plus proches conseillers de Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci était à l’Elysée, avait enregistré les conversations de l’ancien chef de l’Etat. Patrick Buisson avait alors farouchement nié ces accusations, mais ce mercredi, le Canard Enchainé publie la retranscription de certains de ces enregistrements, qui concernent des réunions de travail mais également des conversations privées.

De simples « notes de travail »Le site Atlantico publie de son côté quelques extraits sonores de ces enregistrements, réalisés à l’aide d’un dictaphone ou de son téléphone portable. Mardi soir, l’avocat de Patrick Buisson, Me Golnadel, a reconnu sur BFM TV l’existence et l’authenticité de ces enregistrements, mais parle de simples « notes de travail ». Dans un communiqué, il précise également qu’il « utilisait ces enregistrements pour préparer la réunion suivante » et que ces derniers « étaient détruits au fur et à mesure sauf manifestement quelques-uns qui lui ont été dérobés et dont il est fait présentement un usage extravagant et pervers ».

« Même si Fillon n'est pas décevant, il est comme on le sait ».L’un des extraits concernent une réunion du 26 février 2011 entre Nicolas Sarkozy et ses conseillers, soit quelques heures avant que l’ex-président n’annonce un remaniement ministériel. « Remplacer Fillon par Borloo, c'est grotesque » entend-on déclarer Nicolas Sarkozy lors de la réunion. « Y'a qu'une seule personne qui pourrait remplacer Fillon aujourd'hui, c'est Juppé. Je m'entends très bien avec Alain... Même si Fillon n'est pas décevant, il est comme on le sait ».

« Je n’ai pas réussi à entrainer sa tête »Dans la voiture qui les ramène de Versailles, Patrick Buisson et le publicitaire Jean-Michel Goudart, ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, évoquent la réunion qui vient de se terminer. « C'est dur, hein ?" déclare alors Patrick Buisson à propos de la présence de Carla Bruni à Versailles. « Ah t'es amusant. Si je la connaissais pas un peu mieux depuis la télé j'aurais trouvé ça... lamentable... interventions percutantes quand même hein » lui répond Jean-Michel Goudart. Patrick Buisson évoque également Michel Mercier, alors ministre de la Justice, et explique qu’il n’a « pas réussi à entrainer sa tête » et le taxe d’être « totalement calamiteux ». « Il y a plus calamiteux encore. Y a Bachelot » rétorque Jean-Michel Goudart. C’est au tour de Roselyne Bachelot d’en prendre également pour son grade. «Oui mais elle arrive à construire des phrases et elle articule. » « Oui mais elle dit que des conneries. » « Ah ben on peut pas tout avoir. »

Publicité
Des enregistrements comme ceux-ci, il en existerait des centaines. D’après le Canard Enchainé, Patrick Buisson enregistrait tout. Ce dernier, qui avait porté plainte contre Le Point en février, a fait savoir via son avocat, que bien qu’il reconnaissait l’authenticité de ces enregistrements, il maintenait sa plainte.

Vidéo : l'avocat de Patrick Buisson authentifie les enregistrements révélés par Le Canard Enchainé

Publicité