Selon informations du Canard Enchaîné, la ministre de l’Ecologie serait très dure et très exigeante avec sa secrétaire d’Etat. Au point que cette dernière aurait confié vivre "un enfer" depuis sa nomination au gouvernement. 

Après Laurent Fabius et Annick Girardin, Ségolène Royal entretiendrait-elle désormais des relations compliquées avec Barbara Pompili ? C’est en tout cas ce qu’a rapporté Le Canard Enchaîné la semaine dernière. Selon ses informations, la ministre de l’Ecologie ferait vivre "un enfer" à sa secrétaire d’Etat. En plus des "brimades" qu’elle lui infligerait, la numéro 3 du gouvernement exigerait également de "connaître à l’avance tous les futurs déplacements de sa sous-ministre".

A lire aussi – Ségolène Royal très dure avec Fleur Pellerin, pour défendre François Hollande

"On est en lien, on s'envoie des textos, bref ça se passe très bien !"Autant d’informations que l’écologiste a formellement démenties mardi matin sur Europe 1. "Oui bah, le Canard Enchaîné, va falloir qu’ils révisent un petit peu leurs sources, parce qu’avec Ségolène Royal, non seulement ça se passe très bien, mais en plus, y’a des ragots, on sait, c’est comme ça, c’est la vie. Simplement, moi, aux ragots, j’oppose les faits, et les faits, c’est que Ségolène Royal m’a confié une loi très importante sur la biodiversit", a affirmé Barbara Pompili. Et celle-ci d’ajouter, pour donner du poids à ses propos : "C'est moi qui la pilote, on est en lien, on s'envoie des textos, bref ça se passe très bien ! Franchement, c'est même excellent, la relation que j'ai avec elle. Donc ceux qui veulent encore une fois faire des ragots, c'est leur problème".

A lire aussi – Ségolène Royal a (encore) joué la "Première dame de substitution"

Publicité
Ce n’est pourtant pas la première fois que Ségolène Royal est pointée pour sa manière de travailler avec ses collègues. "C’est effectivement quelqu’un de stricte, sévère et exigeant. Quand on commence à travailler avec Ségolène Royal, on sait d’ailleurs que le rythme va être intense et que l’on va dépasser ses limites, nous avait d’ailleurs confié Françoise Degois, son ancienne collaboratrice. Mais c’est très formateur : après avoir travaillé avec elle, on peut travailler partout ! Et puis, il est important de souligner qu’elle s’impose la même rigueur que celle qu’elle impose aux autres".

En vidéo - Le petit lapsus de Ségolène Royal qui se prend pour François Hollande

Publicité