Manuel Valls vient de commettre une erreur en voulant défendre la déchance de la nationalité pour les terroristes binationaux. Il n'est cependant pas le premier homme politique a proférer une telle bourde.

© AFP

Manuel Valls et la déchéance de la nationalité

Afin de défendre la déchéance de la nationalité pour les binationaux convaincus de terrorisme, le Premier ministre a publié une tribune sur son compte Facebook. Une tribune dans laquelle Manuel Valls explique "qu’en Allemagne, la question ne se pose même pas puisque la binationalité n’y est pas autorisée". Cette affirmation est fausse, la binationalité étant autorisée outre-Rhin : Daniel Cohn-Bendit a ainsi pu obtenir récemment la nationalité française en plus de celle allemande. Une erreur que Manuel Valls a corrigée mardi en retirant le passage dans sa tribune.