Tandis qu’un gouvernement d’union nationale est tout juste formé en Italie, l’idée semblerait plaire au Français en ces temps de crise. D’après un sondage Ifop-JDD, pas moins de  78% des Français sont favorables à la formation d’un gouvernement d’union nationale dont 47% avec François Bayrou.

Un sondage de l’institut IFOP pour le Journal du Dimanche paru dans la dernière édition de l'hebdomadaire a révélé que 78%, soit quatre personnes sur cinq, des Français sont pour la formation d’un gouvernement d’union nationale. Il semblerait que les Français voient dans le bipartisme une impasse face à la crise. Ce ressenti est d’autant plus fort qu’il touche toutes les affinités politiques. 66% des sympathisants de gauche sont favorables à un gouvernement d’union nationale, suivi dans une plus grande proportion pour les sympathisants UMP (89%) et ceux du Front National (79%).

Une solution envisagée par les Français pour les FrançaisLe sondage fait état d’une certaine confiance des Français dans un gouvernement d’union nationale pour faire face aux grandes difficultés qui font suite de la crise. Un tel gouvernement améliorerait la lutte contre le chômage pour 50% d’entre eux ; pas moins de 49% des sondés croient en la  réduction de la dette, 45% envisagent une augmentation du pouvoir d’achat et enfin 40% espèrent des résultats contre l’insécurité. Ces chiffres montrent un certain pessimisme chez les Français concernant l’action actuelle du président Hollande. Une volonté de réduction des déficits sans pour autant tomber dans l’austérité est une des grandes préoccupations des Français.

Ce manque de confiance en la majorité et l’exécutif est récurrent dans ce sondage à l’exemple des personnalités que souhaiteraient voir les Français dans ce gouvernement d’union nationale. François Bayrou arrive en tête avec 47% d’avis favorables. Le président du MoDem est suivi par Martine Aubry (37%) et Louis Gallois (34%). Bertrand Delanoë (33%) figure parmi les membres de ce gouvernement, tout comme Claude Bartolone avec 29% et Ségolène Royal crédité de 27%.

Publicité
Une classe politique partagéeAlors que Benoist Apparu et François Fillon se sont dit favorables à la formation d’un tel gouvernement, la classe politique à Gauche a fait une levée de bouclier : le ministre du Travail, Michel Sapin a déclaré : "l’union nationale, ça n’existe pas en France". Le reste de la majorité s’est dit, quant à lui, formellement opposé, a fortiori, après seulement un an de mandat. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité