Dans un sondage publié ce mercredi dans le quotidien L’opinion, 54% des Français disent ne pas regretter Nicolas Sarkozy en tant que président de la République.

© AFP

Alors que la popularité de l’actuel président est au plus bas (21%), les Français ne regrettent pas plus Nicolas Sarkozy. Dans un sondage de L’opinion, 54% des personnes interrogées ne sont pas nostalgiques de l’ancien chef d’Etat. Les chiffres n’ont pas beaucoup évolué depuis l'an dernier. Un précédent sondage, datant d’octobre 2012, affirmait que 55% des Français ne regrettaient déjà pas Nicolas Sarkozy.

Après avoir mené une guerre contre Jean-François Copé l’an passé, François Fillon se livre à un véritable face à face avec l'ancien chef d’Etat pour l’élection présidentielle de 2017. L’ancien Premier ministre s’exprime dans Valeurs actuelles et affirme "être mieux placé que Nicolas Sarkozy pour l’emporter en 2017". Qu’en pensent alors les Français ?

"Regrettez-vous Nicolas Sarkozy comme président de la République?"

A la question "Vous, personnellement, regrettez-vous Nicolas Sarkozy comme président de la République?" 40% des Français affirment que oui. Parmi eux, 19% des personnes interrogées le regrettent "beaucoup" contre 21% "un peu". Alors que, d’un autre côté, 40% répondent "non, pas du tout", et 14% "non, pas vraiment". 54% des Français ne le regrettent donc pas. Le sondage révèle aussi que 6% ne se sont pas prononcés.

Un clivage politique

L’institut CSA constate que "le clivage politique est très important sur cette question". En effet, selon les différents partis politiques les écarts se creusent. 94% des sympathisants UMP et 58% des sympathisants UDI regrettent l’ancien président. Les socialistes le regrettent à 6%, le Front de gauche, lui à 9%.

Le seul parti à être partagé par la question est le Front national. 54% le regrettent alors que 43% ne sont pas nostalgiques.

Publicité
Au total ce sont donc 90% des sympathisants de gauche qui affirment ne pas regretter Nicolas Sarkozy. 87% des électeurs de droites en sont, quant à eux, nostalgiques. L’UDI à 58% et le FN à 54% déclarent regretter l’ancien président.

Publicité