Vidéos A la une
S'écarter des recommandations de l'Union européenne, c'est le souhait du vainqueur des législatives en Slovénie. Miro Cerar, 50 ans, a remporté le scrutin avec 34,6% des voix. Si son prédecesseur avait appliqué une sévère cure d'austérité, sous la surveillance de l'UE, Miro Cerar déclare que 'la Slovénie va suivre les recommandations de l'Union européenne pour sortir de la crise économique et sociale, mais en suivant sa propre voie.' Mais après les paroles, les Slovènes attendent des actes. Autrefois considérée comme un élève modèle de la zone euro, la Slovénie est plongée dans la tourmente depuis la crise économique de 2008. Après trois gouvernements renversés en trois ans,Miro Cerar est attendu au tournant. 'Reste à voir si le parti de Monsieur Cerar sera capable de faire différemment du parti précédent, dit Miha, parce que la situation économique reste la même. Que peuvent-ils faire ?' 'Ca semble être un petit pas en avant, rajoute Uros, un ingénieur, mais je n'attend pas pas de grands changements en matière de politique. Je pense que dans tous les secteurs ça va continuer comme avant.' Miro Cerar, professeur de droit sans expérience politique a créé son parti il y a quelques semaines seulement avec une poignée d'universitaires et d'entrepreneurs, et fait campagne sur un retour de la morale en politique. A suivre...
Vidéos A la une
Le centre gauche a remporté les élections législatives en Slovénie. Le parti de Miro Cerar créé il y a tout juste six semaines a remporté un peu plus du tiers des voix, soit 36 sièges sur 90. Sa principale mission sera de résorber le déficit budgétaire et de sortir le pays de la crise économique qu'il traverse depuis 2008. 'Je suis heureux que les électeurs se soient à ce point rendus compte que la Slovénie a besoin de changement, qu'elle a besoin de changer sa culture politique. C'est ce type de culture qu'apporte notre parti. Nous ne voulons pas de la politique de la division' a-t-il déclaré. Ce professeur de droit, nouveau venu en politique, a prévu de respecter le programme de réformes conclu avec l'Union européenne, tout en l'amendant. Il est notamment opposé à certaines privatisations.
Vidéos A la une
Le favori des sondages l'a largement emporté. Le Parti de Miro Cerar (SMC), créé il y a seulement quelques semaines par un professeur de droit, Miro Cerar, a remporté les élections législatives anticipées, avec environ 37% des suffrages, selon les estimations. Son objectif est de ramener la morale en politique, alors que le pays connaît des scandales de corruption à répétition. Le leader du Parti démocratique slovène (SDS), Janez Jansa, arrivé deuxième avec 20% des voix, est en prison : il a été condamné pour avoir perçu des pots-de-vin lors de la signature d'un contrat d'armement alors qu'il était Premier ministre...
Vidéos A la une
La Première ministre slovène a annoncé ce lundi sa démission. Alenka Bratusek a été désavouée par son propre parti de centre-gauche, lors d'un congrès il y a quelques jours. Elle dirigeait...
Vidéos A la une
Alors qu'elle se remet tout juste d'une grave crise économique et financière, la Slovénie plonge dans une crise politique. La Première ministre, Alenka Bratusek, a annoncé samedi sa décision de...
Vidéos A la une
Le président de la commission anti-corruption et deux de ses ajoints ont démissionné. Une démission pour protester contre selon eux “une alliance silencieuse” des partis au parlement. Une...
Publicité