Vidéos à la une
Dans ce nouvel épisode de Business Planet, Serge Rombi s'est rendu à Maribor, en Slovénie, une région modèle en matière d'économie circulaire. Dans le secteur de la construction, le recyclage des matériaux crée de nouvelles opportunités de business. Serge Rombi, euronews : 'Deux tonnes de déchets par habitant, c'est ce que génère chaque année le secteur de la construction en Europe. Alenka, merci de nous accueillir ici, vous avez mené le projet européen Rebirth, une vaste campagne de sensibilisation pour qu'on réutilise davantage tous ces déchets.' L'économie circulaire dans la construction Le secteur du BTP génère chaque année plus de de deux tonnes de déchets par citoyen européen. Un montant qui ne cesse de croître. Le nouveau protocole européen sur la gestion des déchets dans les travaux publics présente aux entreprises une série de lignes directrice concernant le recyclage et la réutilisation des déchets. En Slovénie, un projet nommé ReBirth vise à augmenter et améliorer le recyclage des déchets dans les secteurs de l'industrie et du BTP, pour en faire des matériaux utilisables sur les chantiers. ReBirth est l'un des plus de 4 300 projets liés aux technologies vertes, à la préservation de l'environnement et au climat, soutenus par le programme européen LIFE. 2017 marque le 25e anniversaire du programme LIFE et de nouvelles opportunités d'accéder aux fonds (les candidatures sont ouvertes de fin avril à septembre 2017). Liens utiles Projet ReBirth Programme LIFE Le secteur de la construction dans l'UE Protocole de gestion des déchets de construction et de démolition Alenka Mauko Pranjic, chef de projet Rebirth : 'C'est exact. Dans notre secteur, il est possible d'utiliser une très large proportion de produits recyclés. C'est important car on sait que d'ici à 2020, nous devrons obligatoirement recycler 70% des déchets du secteur de la construction et de la démolition.' En effet, une directive européenne sur les déchets a déterminé un objectif de 70 % de recyclage des déchets de construction et de déconstruction à l'horizon 2020. Direction le Sud-est de Maribor, sur un énorme chantier qui génère évidemment des déchets. Preuve que cette région fait désormais figure de modèle en matière d'économie circulaire, des tonnes de ciments et d'acier sont entièrement recyclés. 'Le beton va être réutilisé pour construire la sous couche des routes et ces barres d'acier vont être transformées en un nouveau produit' explique Mitja Stranjar, ingénieur de chantier. Quels déchets peuvent être effectivement recyclés ? Comment effectuer ce recyclage au plus près du chantier ? Et à quels coûts ? Dans le cadre du projet Rebirth, des centaines d'entrepreneurs slovènes ont participé à des conférences, ou des démonstrations qui leur ont permis de répondre à toutes ces questions et de commencer à acquérir de nouveaux réflexes. Mirko Šprinzer, ingénieur consultant spécialiste du recyclage dans la construction, était chargé de faire passer le message : 'Avec les démonstrations que nous avons faites, les entrepreneurs ont vraiment changé leur vision des choses. Nous avons identifié de nouvelles opportunités de business. Nous souhaitons maintenant valoriser les déchets d'autres secteurs comme ceux des travaux publics, de l'industrie, des services publics ou du traitement des eaux', assure-t-il. Filming euronews #BusinessPlanet #Circulareconomy #Slovenia EU_Growth pic.twitter.com/LTCpTilS29- Serge Rombi (@SergeRombi) 22 mars 2017 Autre bonne nouvelle pour l'environnement : le nombre de décharges illégales en Slovénie est en chute libre. Serge Rombi, euronews : 'Alenka, vous avez mené ce projet ici en Slovénie de 2011 à 2014, et aujourd'hui les résultats sont très encourageants ?' Alenka Mauko Pranjic, chef de projet Rebirth : 'Oui, nous recyclons 10% de déchets en plus dans le secteur de la construction et de la démolition, et nous économisons 1,5% de ressources naturelles.' Rebirth a été cofinancé par LIFE, un instrument financier européen qui, depuis 25 ans, soutient des projets pour l'amélioration de l'environnement, la conservation de la nature et l'action climatique. Depuis 1992, LIFE a co-financé quelques 4 306 projets. Entre 2014 et 2020, LIFE aura contribué à hauteur de 3,4 millions d'euros à la protection de l'environnement. D'ailleurs, dès la fin du mois, un appel à projet sera lancé, afin d'obtenir des financements. Autre outil disponible : le nouveau protocole européen sur le management des déchets du secteur de la construction. (EU protocol on Construction and Demolition waste Management). *Serge Rombi, euronews * 'Alenka, finalement le fait que ce secteur de la construction s'ouvre à l'économie circulaire c'est une excellente nouvelle, c'est gagnant-gagnant !' Alenka Mauko Pranjic : 'Oui. Ce sont de nouvelles opportunités de business et en même temps, c'est bon pour l'environnement !'
Vidéos à la une
S'écarter des recommandations de l'Union européenne, c'est le souhait du vainqueur des législatives en Slovénie. Miro Cerar, 50 ans, a remporté le scrutin avec 34,6% des voix. Si son prédecesseur avait appliqué une sévère cure d'austérité, sous la surveillance de l'UE, Miro Cerar déclare que 'la Slovénie va suivre les recommandations de l'Union européenne pour sortir de la crise économique et sociale, mais en suivant sa propre voie.' Mais après les paroles, les Slovènes attendent des actes. Autrefois considérée comme un élève modèle de la zone euro, la Slovénie est plongée dans la tourmente depuis la crise économique de 2008. Après trois gouvernements renversés en trois ans,Miro Cerar est attendu au tournant. 'Reste à voir si le parti de Monsieur Cerar sera capable de faire différemment du parti précédent, dit Miha, parce que la situation économique reste la même. Que peuvent-ils faire ?' 'Ca semble être un petit pas en avant, rajoute Uros, un ingénieur, mais je n'attend pas pas de grands changements en matière de politique. Je pense que dans tous les secteurs ça va continuer comme avant.' Miro Cerar, professeur de droit sans expérience politique a créé son parti il y a quelques semaines seulement avec une poignée d'universitaires et d'entrepreneurs, et fait campagne sur un retour de la morale en politique. A suivre...
Vidéos à la une
Le centre gauche a remporté les élections législatives en Slovénie. Le parti de Miro Cerar créé il y a tout juste six semaines a remporté un peu plus du tiers des voix, soit 36 sièges sur 90. Sa principale mission sera de résorber le déficit budgétaire et de sortir le pays de la crise économique qu'il traverse depuis 2008. 'Je suis heureux que les électeurs se soient à ce point rendus compte que la Slovénie a besoin de changement, qu'elle a besoin de changer sa culture politique. C'est ce type de culture qu'apporte notre parti. Nous ne voulons pas de la politique de la division' a-t-il déclaré. Ce professeur de droit, nouveau venu en politique, a prévu de respecter le programme de réformes conclu avec l'Union européenne, tout en l'amendant. Il est notamment opposé à certaines privatisations.
Vidéos à la une
Le favori des sondages l'a largement emporté. Le Parti de Miro Cerar (SMC), créé il y a seulement quelques semaines par un professeur de droit, Miro Cerar, a remporté les élections législatives anticipées, avec environ 37% des suffrages, selon les estimations. Son objectif est de ramener la morale en politique, alors que le pays connaît des scandales de corruption à répétition. Le leader du Parti démocratique slovène (SDS), Janez Jansa, arrivé deuxième avec 20% des voix, est en prison : il a été condamné pour avoir perçu des pots-de-vin lors de la signature d'un contrat d'armement alors qu'il était Premier ministre...
Vidéos à la une
La Première ministre slovène a annoncé ce lundi sa démission. Alenka Bratusek a été désavouée par son propre parti de centre-gauche, lors d'un congrès il y a quelques jours. Elle dirigeait...
Vidéos à la une
Alors qu'elle se remet tout juste d'une grave crise économique et financière, la Slovénie plonge dans une crise politique. La Première ministre, Alenka Bratusek, a annoncé samedi sa décision de...
Vidéos à la une
Le président de la commission anti-corruption et deux de ses ajoints ont démissionné. Une démission pour protester contre selon eux “une alliance silencieuse” des partis au parlement. Une...
Publicité