Le parti d’extrême-droite italien, la Ligue du Nord, fait des compliments a Marine Le Pen. A l'égard de cette dernière, l’eurodéputé Matteo Salvini affirme :  "c'est une femme mais elle a des couilles". Il a par ailleurs fait d’elle un argument de campagne.

©AFP

"Voter Ligue du Nord, c’est voter Le Pen". Le message est clair, l’eurodéputé italien Matteo Salvini a décidé de faire de Marine Le Pen un argument de campagne pour les européennes du 25 mai prochain. En effet, Matteo Salvini est un élu du parti d’extrême droite italien, la Ligue du Nord, allié au Front National pour la course au Parlement européen. Il a même lancé aux journalistes présents à son dernier meeting : "c'est une femme mais elle a des couilles".

• Lire aussi : Elections européennes : Marine Le Pen veut "bloquer l’avancée de la construction européenne"

Une alliance payante ?

Matteo Salvini a par ailleurs pu insister sur l’importance que peut prendre l’extrême droite au Parlement. "On était 30 contre 700 à Bruxelles, de temps en temps tu gagnes une bataille, mais sinon tu ne peux rien faire. Alors que cette fois, on a fait des alliances, avec les autrichiens, les suédois, et le Front national de Marine Le Pen", a-t-il expliqué, convaincu.

Publicité
Cette alliance, Marine Le Pen se verrait bien la présider ou du moins la co-diriger. Dans une interview accordée à La Voix du Nord, la candidate aux européennes souhaite semer la pagaille à Strasbourg : "Je suis convaincue que nous en aurons un. Les discussions avancent. Mais rien ne peut être définitif avant le résultat des élections". "L’importance des futurs députés FN rend probable le fait que je sois l’un de ces deux présidents", a-t-elle ensuite précisé.

A voir sur ce thème : Marine Le Pen raille le PS et l'UMP à un meeting de campagne

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité