Emmanuel Macron est un homme de symboles et de communication. Décryptage d'une stratégie que le président pousse à fond.

Interviewée par Planetsur son ouvrage Brigitte Macron, l’affranchie, la journaliste Maëlle Brun remarquait à quel point Emmanuel Macron et son épouse maîtrisent "les deux codes de la communications politique, que ce soit de façon traditionnelle avec Paris Match, par exemple, ou de façon plus moderne avec les réseaux sociaux". Force est de constater que le président de la République et ses équipes ont une parfaite connaissance de ces derniers et de ses codes.

Dernièrement, une rencontre avec la Première ministre britannique, Theresa May, a donné lieu à un selfie de groupe, comme celui qui s’était fait par exemple aux Oscars, ou dont Barack Obama raffolait, et pour cause. "Barack Obama est le premier a avoir utilisé le selfie. C’est comme être dans le quotidien des gens. En plus de faire plaisir à ses interlocuteurs, c’est comme serrer la main de centaines de gens. Il y a eu des polémiques sur l’usage des selfies par les politiques, mais c’est désormais rentré dans le répertoire courant", note Philippe Moreau Chevrolet, professeur de communication politique à Science Po et président de MCBG Conseil, ajoutant qu'Emmanuel Macron a beaucoup calqué sa campagne de 2017 sur ce qu'avait fait l'ancien président américain.

  

  

Publier ses propres photos, c’est aussi une façon de maîtriser le storytelling autour de sa personne et son image, et donc de prendre de court les médias traditionnels. Une stratégie qu’a un peu trop utilisée Emmanuel Macron au début de son quinquennat. "Au début, il favorisait une communication directe avec les Français, en tenant les médias à distance. L’effet s’est fait ressentir : une chute très importante dans les sondages. Résultat il a changé de stratégie, et cela se ressent, il communique plus volontiers de manière traditionnelle", détaille Philippe Moreau Chevrolet.

Le choix des photos, le sens des mots

Emmanuel Macron et son équipe de communication sont friands d’anglicismes : Make the planet great again, la start-up nation... Même sur son profil Twitter, le président de la République affiche le hashtag #chooseFrance. Une formule qu’il a utilisé pour désigner un sommet se déroulant à Versaille et au cours duquel il a rencontré 140 patrons de grands groupes. Sacrilège au pays du français ? Pas vraiment. "Dès le début, Emmanuel Macron a eu une communication globalisée. Il est le représentant d’une élite mondialisée pro-européenne qui utilise régulièrement l’anglais. Son usage, c’est rappeler que la France est ouverte sur le monde, intégrée à la mondialisation. En faisant cela, il chercher à rendre la France plus attractive, explique Philippe Moreau Chevrolet. En ce sens, il pousse la logique du président VRP beaucoup plus loin que ses prédécesseurs qui minoraient l’anglais. C’est aussi pour ces mêmes raisons qu’il a donné beaucoup d’interviews à des médias étrangers".

 

 

Le choix du Louvres le soir de son élection n’était d’ailleurs pas un hasard selon l’expert en communication : c’est un lieu connu dans le monde entier. Une analyse similaire  peut en partie se faire sur le choix de Versailles. Le château a en plus pour effet de soutenir sa pratique très ‘’jupitérienne’’ du pouvoir. Une pratique qui lui permet par ailleurs de trouver un certains équilibre

Le risque de saturation ?

Publicité
En effet, en jouant en permanence sur le côté pro-européen, pro-mondialisation, façon start-up nation, Emmanuel Macron met résolument de côté les classes populaires. "C’est un angle mort de sa communication", relève le spécialiste. Sauf que le président a trouvé la parade grâce à un semblant d’équilibre : "une incarnation très gaulliste de son rôle avec des ministres très techno. Surtout, Emmanuel Macron compense avec son autorité". Et face à une opposition morcelée, le président de la République n’a aucun intérêt à changer de stratégie...

Vidéo sur le même thème : La communication Macron dans toutes les langues 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité