Ségolène Royal n'a visiblement pas apprécié d'avoir été snobée par François Hollande mercredi à New York et elle le fait savoir dans la presse ! Voici ses déclarations.

Le Figaro a recueilli (et publié) les confidences de Ségolène Royal vendredi 28 septembre au sujet de la mésaventure qui est arrivée à la présidente du Poitou-Charentes au siège de l'ONU.

Esquivée par François Hollande, cette dernière semble vexée.  "A présidence normale, relations normales" comment-t-elle, avant de lâcher "ça suffit, si cela avait été Martine Aubry ou Harlem Désir, il serait venu les saluer"

 

Publicité
Rappelez-vous, mercredi 26 septembre, à New Yoek, Ségolène Royal et François Hollande se trouvaient tous deux au siège de l'ONU. Ségolène Royal, s'exprimait face aux caméra quand est arrivé François Hollande. Ce dernier a préféré faire demi-tour plutôt que de venir la saluer.